Vaccination – Les griefs du parti communiste sur le Bassin minier

  membre du Parti de la Gauche Européenne-Section Bassin minier.

Bassin minier : vaccination « escargot » (suite)

La vaccination contre la Covid-19 a débuté le lundi 18 janvier à l’Embarcadère de Montceau-les-Mines. Depuis environ 4 000 personnes ont été vaccinées par une équipe bien organisée et compétente. Mais combien de personnes actuellement éligibles, notamment les personnes de 75 ans et plus, restent à vacciner dans le secteur couvert par le centre de Montceau-les-Mines ? Uniquement au niveau du Bassin minier nous pouvons estimer à 8 000 le nombre des personnes de 75 ans et plus et le secteur comprend 112 communes ! A ce rythme, si toutes les personnes éligibles se faisaient vacciner uniquement avec la première dose, quand leur vaccination se terminerait-elle ? Evidement il faut tenir compte aussi de la deuxième dose, donc il faudra encore plus de temps. Et les autres ? Les moins de 75 ans ? En plus il est très, très difficile de s’inscrire par téléphone ou sur Doctolib laissant des nombreuses personnes dans l’incertitude et l’angoisse. Pire, début mars la préfecture de Saône-et-Loire a annoncé la suspension de la prise de rendez-vous. Elle vient de reprendre, mais déjà nous pouvons lire sur Doctolib « En raison d’une forte demande et d’un nombre limité de doses, aucun créneau de vaccination n’est disponible dans ce centre ».

Faisons des vaccins et des biens anti-pandémiques des biens communs de l’humanité !

Le 4 mars le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé affirmait « Nous remercions l’Afrique du Sud et l’Inde pour leur proposition à l’Organisation mondiale du commerce afin que les pays renoncent aux brevets sur les produits médicaux jusqu’à la fin de la pandémie de Covid-19 et nous appelons les autres pays à soutenir cette initiative ». Pourtant, malgré les déclarations de bonnes intentions, l’UE et la France n’ont eu de cesse que de s’opposer à cette proposition depuis des mois. Le 30 novembre dernier la Gauche européenne a lancé la campagne « Pas de profit sur la pandémie ». Celle-ci, par le biais d’initiative citoyenne européenne (ICE) vise à obtenir 1 million de signatures dans au moins 7 États membres de l’UE pour exiger un changement législatif à la Commission européenne. Depuis novembre de nombreuses organisations ont rejoint la campagne qui en regroupe aujourd’hui plus de 200 au niveau européen. Signons la pétition sur:

Pas de profit sur la pandémie – Site Internet du P.C.F.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.