Saint-Berain-sous-Sanvignes – La scierie Sirop Bois à Notre-Dame de Paris pour des siècles et des siècles

A titre de mécène, Sirop Bois est « scieur référent » pour la reconstruction de la charpente et de la flèche de la cathédrale Notre Dame et fournira une centaine de m3 de chêne.

Nous avons tous en mémoire l’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019, détruisant la toiture, la charpente, une partie de la voûte et la flèche de l’édifice. La reconstruction de cet emblématique monument de Paris et même de France, va durer de longues années même si le Président de la République, Emmanuel Macron a parlé d’un chantier sur cinq ans et une cathédrale restaurer à l’identique pour 2024 et les Jeux Olympiques de Paris.

Autrement dit, la charpente et la flèche vont renaître de leurs cendres avec le respect des matériaux d’origine, à savoir le bois de chêne.

Une première tranche de travaux, notamment avec la flèche de Viollet-le-Duc qui datait du XIXe siècle et dont on a les plans, débuteront d’ici un an. Pour l’heure, il s’agit de sélectionner les meilleurs chênes de France avant de les acheminer vers des scieries. Ainsi, et la nouvelle date de quelques jours, la scierie Sirop Bois a été retenue comme « scieur référent ».

Une fierté pour cette maison de Saint-Berain-sous-Sanvignes qui a vu le jour en 1895 qui pratiquement au lendemain de la catastrophe se proposait à la reconstruction. « Nous avons été sollicités par la maison Charlois dans la Nièvre, nous avons pour habitude de travailler ensemble. Alors nous avons demandé le listing de la charpente aux Beaux Arts et étions prêts à fournir le bois » raconte Jean-François Sirop qui gère la scierie avec son frère Philippe et son fils David.

Puis le projet es tombé dans les oubliettes avant de remonter en flèche quand « France Bois Forêt a repris le flambeau » précise-t-il. C’est en juillet dernier que Macron a pris la décision de reconstruire à l’identique.

Participer à l’effort national

Dès lors, Sirop Bois a répondu a un appel à projet. « Douze scieries se sont portées candidates alors qu’il en faudrait le double » note Jean-François Sirop. Etrange, non ! L’explication est toute simple, « on fait le sciage bénévolement, c’est du mécénat » dévoile-t-il. « C’est histoire de participer à l’aventure, à l’effort national tout en mettant le chêne à l’honneur et toute la filière bois ». Enfin, presque toute.

Pour cette première tranche de travaux, 700 m3 de chêne sont nécessaires. « Ici à Saint-Berain-sous-Sanvignes, nous nous sommes engagés sur un volume de 80 à 100 m3 de chêne alors que nous en passons 1000 m3 par mois ».

Sirop Bois a répondu pour des longueurs de 10 mètres, elles peuvent aller au-delà de 16 mètres. Les chênes sont sélectionnés par la Fédération du Bois. Des chênes triés sur le volet, d’une qualité irréprochable, abattus dans les règles de l’art, « quand la sève ne monte plus, l’arbre n’a plus de feuilles et en vieille lune » stipule Jean-François Sirop.

Les premières grumes de chêne ne devraient donc pas tarder à arriver à Saint-Berain. Puis il faudra stocker le bois au moins pendant un an, voire davantage avant que les charpentiers n’entrent en action à Notre-Dame.

Absorber les 100 m3 de chêne pour la charpente de la cathédrale ne devrait pas poser de problème à Sirop Bois et les quinze salariés, quand bien même « avons nous une demande énorme en bois, même à l’export (30% de la production) » indique le patron.

Pour la beauté du geste et le renom de la scierie, Sirop Bois sera a jamais associée à la reconstruction de Notre-Dame. Pour des siècles et des siècles.

Jean Bernard

4 commentaires :

  1. Très bel engagement et belle aventure que de participer à reconstruire l’histoire de France.

  2. très heureux de voir cette entreprise mise en valeur, de la qualité et du sérieux ça va de paire me direz-vous, je vous l’accorde!
    bonne journée à toutes et tous
    merci à l’informateur pour cet article qui fait du bien dans ce monde very difficult.
    grandezoreilles

  3. Une belle opportunité pour acheter sa place au Paradis ??

  4. Félicitations à l’entreprise Sirop ! 👍

    Ça fait toujours plaisir d’entendre du positif d’une entreprise locale …

    Quant au commentaire de « du bois » : Rien compris !

    « du bois » doit craindre de passer à la scierie Sirop ! 😁

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.