Polémique – L’imam de Dijon au coeur d’un différend entre Gilles Platret et François Rebsamen

Gilles Platret.

François Rebsamen.

Communiqué de Gilles Platret (maire de Chalon-sur-Saône LR)
en réponse à l’annonce du dépôt de plainte de M. Rebsamen (maire de Dijon PS).

« La manœuvre grossière de diversion de Monsieur Rebsamen n’arrêtera pas la vérité sur l’action des Frères Musulmans à Dijon »

Monsieur Rebsamen semble particulièrement gêné par les révélations des journalistes de GlobalGeoNews (dans leur article de vendredi dernier), sur son ami Mohamed Ateb, imam dijonnais dont nous savons désormais qu’il est très proche des Frères Musulmans, confrérie qui constitue la matrice idéologique du djihadisme contemporain.


Dans cette enquête particulièrement fouillée, menée par de grands reporters connaissant par cœur leur sujet
pour avoir été depuis bien des années sur le terrain, en France, au Proche-Orient et ailleurs dans le monde,
les révélations sont très inquiétantes sur la mainmise grandissante des Frères Musulmans en Bourgogne
en général et à Dijon en particulier.

Or, au lieu de nous expliquer pourquoi il a maintenu depuis toutes ces dernières années des relations aussi
démonstratives avec cet imam qui appartient à une confrérie qui s’est donné pour but d’instaurer la charia
en France, Monsieur Rebsamen tente une manœuvre grossière de diversion en se déclarant désireux
de porter plainte contre moi.

Sur quel motif ? Avoir dit la vérité sur la base des informations que beaucoup détenaient et qui ont
été totalement confirmées par une enquête journaliste en tout point irréprochable ?

A-t-on bien conscience qu’en évoquant les Frères Musulmans, nous parlons d’une confrérie qui
appartient à une nébuleuse islamo-terroriste ?

Le sujet est trop grave pour être enterré par la gesticulation du maire de Dijon, si tant est que la plainte
soit effectivement déposée (1re condition) et surtout qu’elle soit considérée comme recevable par
le procureur de la République (2e condition).

Si tel devait être le cas, je ferai citer à ce procès les protagonistes qui détiennent la vérité sur cette affaire.
Et alors, le procès changera de nature : cela deviendra celui des liens de Monsieur Rebsamen
avec le représentant dijonnais des Frères Musulmans.

5 commentaires

  1. encore et toujours des élus "compromis" avec l'islam

    décidément il y a épidémie à ce niveau, ça en explique des choses quotidiennes

  2. Comment ose-t-on élir rebsamen à la tête d’une ville comme Dijon…????

  3. Allez lire l’article d’il y a quelques jour, cela vaut le détours.

  4. Et ce personnage est le premier magistrat de Dijon, c’est effarant ! On comprend mieux ce qui se passe dans cette ville, une impunité négociée pour rester en place ? Mais comme d’habitude ce ne sont pas ces tristes personnages qui sont montrés du doigt, mais ceux qui les condamnent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *