Montceau – PPI, « ces investissements sont nécessaires » approuve Lilian Noirot

Nous publions la déclaration de Lilian Noirot (Le meilleur pour Montceau) au conseil municipal de Montceau, mardi soir, à l’issue de la présentation du plan pluriannuel d’investissement.

Depuis le début de cette nouvelle mandature, nous vous demandions la communication du Plan Pluriannuel d’Investissement (PPI) pour Montceau. Après un peu plus d’un an, enfin vous nous le communiquez… Mieux vaut tard que jamais diront certains !
Force est de constater que ces investissements sont nécessaires et urgents pour Montceau, pour les Montcelliennes et Montcelliens. Je ne reviendrais pas sur le passé, certains s’y référent à tous les conseils. Or, il faut savoir aller de l’avant, en tenant compte du passé bien évidemment, mais en ayant surtout une vision stratégique pour l’avenir.
Le philosophe Henri BERGSON a dit que « L’avenir n’est pas ce qui va arriver, mais ce que nous allons faire ». C’est pourquoi, en responsabilité, nous devons penser un avenir pour nos jeunes et cet avenir doit automatiquement passer par une vision où l’emploi et le bien vivre au quotidien ont une place primordiale. Notre ville ne doit pas être désertée par nos jeunes qui sont l’avenir de Montceau. Nos politiques d’investissements doivent être pensées en ce sens.
Mais pour cela, il faut avoir du courage. Du courage de dire et du courage de faire ce que nous croyons juste pour nos enfants. Cela passe notamment par le respect des engagements que nous prenons devant nos concitoyens lors des élections. Force est de constater que ce n’est pas toujours le cas même si vous savez mettre les formes madame le Maire.
Vous vous targuez dans la presse de réaliser des investissements sans augmenter les impôts. Mais c’est faux ! En bon professeur, vous me répondrez que « les bases de la fiscalité communale n’augmentent pas » certes.
Mais vous contournez le système et utilisez le levier intercommunal pour augmenter la pression fiscale. Ne mentez donc pas ouvertement à nos concitoyens, vous leur tapez une nouvelle fois au portefeuille ! Le robinet est à sec.
Hier, c’était la création d’un nouvel impôt communautaire – la taxe foncière intercommunale – que vous avez soutenu –
moins les voix de messieurs Duparay et Tramoy que je félicite de nouveau.
Aujourd’hui, vous allez voter main dans la main avec les bobos écolos et les socialo-macronnistes, la hausse du tarif de l’eau de +2.2% sur toute la CUCM. Hausse qui concerna tous les habitants : des foyers les plus modestes aux plus aisés.
Demain (mercredi), l’exécutif communautaire pondra une nouvelle folie de pression fiscale que vous soutiendrez ?! Ou bien aurez-vous le courage et l’honnêteté de dire « STOP » au Président de la CUCM dans sa folie fiscale et ainsi tenir
votre engagement pris devant les Montcelliens, de ne pas augmenter les impôts ?
A un moment, il y en a marre d’asservir le peuple, avec des mesures drastiques et des taxes à tout va. Les Montcelliens
en ont marre d’être les vaches à lait d’incompétents qui faute d’une véritable vision stratégique, n’ont recours qu’à
toujours plus de créations d’impôts et d’augmentations de taxes pour vivre.
Les Montcelliens – à l’instar de trop nombreux français – vivent jusqu’au 5 du mois et survivent dès le 6 du même mois ! Monsieur MARTI avec votre soutien, en bon socialiste, va aller ponctionner une nouvelle dose d’argent dans le portefeuille du contribuable de la CUCM qui est plus qu’à sec.
Alors Mme JARROT, à quelques jours de Noël, ne croyez pas que le Père Noël vient du Creusot et que dans sa hôte il nous réserve des cadeaux. La féerie de Noël à ses limites.
Je vous le demande avec bienveillance, et je fais appel à votre fibre sociale et libérale, opposez-vous demain (mercredi) à la
hausse du tarif de l’eau à la CUCM. Tenez votre parole !
Ne laissez pas cette vision stratégique positive du PPI pour Montceau prendre l’eau à cause de cadeaux empoisonnés en provenance non pas du Pôle Nord mais du Creusot et non pas offerts par le Père Noël mais par le Père Fouettard !
Ne prenez pas mal mes propos. Ne me dites pas que je suis en campagne électorale, car je ne suis en campagne pour rien du tout hormis pour défendre les Montcelliens dans le cadre du mandat qu’ils nous ont confiés que nous fassions partis de la majorité ou des oppositions. Mes propos sont au contraire bienveillants. Ils vont dans le sens de l’intérêt général.
Pour preuve, votre PPI prévoit des investissements nécessaires et positifs pour notre commune :
– les travaux de rénovation énergétiques : c’est une nécessité compte tenu des bâtiments municipaux vétustes et énergivores. Cet investissement nous permettant de rénover nos biens immobiliers, de réaliser des économies d’énergies et, donc, de dépenser moins d’argent public.
– la construction de la nouvelle école maternelle du Bois-du-Verne : un bon investissement. Nos enfants sont l’avenir de Montceau. Investir pour la jeunesse c’est investir pour l’avenir !
– la halle des sports à Jean Bouveri : encore un bon point car une ville sportive c’est une ville attrayante.
– la maison pluridisciplinaire de santé : encore un bon investissement ! Je l’ai soutenu dès le début. Il faut encore investir davantage en raison des départs de nouveaux médecins généralistes – malgré la création de cette maison et du centre départemental de santé rue de Bourgogne, de trop nombreux Montcelliens sont encore sans médecin généraliste -, et de spécialistes. Je réitère une proposition que je vous ai déjà formulée à maintes reprises : allons dans nos facultés de médecines pour promouvoir notre territoire à destination des futurs professionnels de santé.
Ces 4 exemples démontrent parfaitement la qualité du travail que nous avons menés tous ensemble, en bonne intelligence et en responsabilité : agents de la ville, élus et partenaires. Dans les différentes commissions et depuis 2014, j’ai toujours apporté une contribution positive, dans l’intérêt de nos concitoyens et de notre ville. Tous, autour de cette table, en conviendrez.
Enfin, un point sur le lavoir des Chavannes. Si nous sommes tous d’accord sur l’attachement à ce monument historique Montcellien. Si nous sommes d’accord sur le fait de conserver la mémoire de cet édifice. Je déplore que vous n’ayez pas eu recours à l’avis de la population via un référendum sur les suites à donner sur le devenir du lavoir.
Les Montcelliens sont responsables, les investissements futurs seront issus en partie de leurs impôts. Alors écouter leur avis et suivre leur volonté aurait été normale. Un sondage en ligne du JSL démontre l’intérêt porté par la population sur ce dossier. Mais un sondage qui va à contre courant de la décision que vous avez décider de prendre.
En effet sur 1078 votants :
– 36% estiment qu’il doit être détruit
– 35% estiment que l’Etat doit en garder la propriété et le restaurer
– 28% estiment que la Ville doit l’acheter à l’euro symbolique et le restaurer.
Il faut entendre l’avis de la population. A ce jour, vous nous faites part en commission et par voie de presse que l’Etat nous donne quelques garanties et subventions. Très bien.
Tant mieux ! Car jusqu’à présent l’Etat n’a rien fait pour sauvegarder notre lavoir. Nous pouvons remercier les bénévoles de l’association de sauvegarde du Lavoir des Chavannes et les services de la ville pour l’entretien. Alors, j’espère que vous nous communiquerez l’ensemble des pièces dont vous disposer à ce jour et qui atteste des premières garanties fournies par l’Etat. J’espère également que vous entendiez les volontés de la population sur ce dossier important et engageant de manière importe les
finances publiques.
Alors si aujourd’hui madame Jarrot, je vous mets en garde.
C’est pour défendre les intérêts de Montceau et de nos concitoyens.
Avec un PPI volontariste et positif pour lequel je voterai favorablement, ne laissez pas vos décisions à la CUCM venir entacher ce tableau qui se dessine pour Montceau de demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.