Hôpital – Parti socialiste : « Un point de rupture est franchi »

Photo archives.

La désertification médicale s’aggrave sur notre bassin minier comme dans de nombreux territoires de notre pays. Chaque jour des médecins partent à la retraite, ferment leur cabinet sans être remplacés. Chaque jour des patients se retrouvent sans solution et se tournent vers les urgences de nos hôpitaux qui sont au bord de la rupture avec des soignants qui sont épuisés. C’est aujourd’hui la réalité vécue par des millions de français. C’est la réalité que nous vivons sur notre bassin minier.

Notre hôpital public, lui, est en crise. La situation n’est pas nouvelle, mais elle s’est amplifiée ces derniers mois, ici comme dans de nombreuses villes de France, par la fermeture de plus en plus fréquente de services d’urgences.

Alors que la crise sanitaire continue, et s’amplifie une nouvelle fois ces dernières semaines, nous continuons de subir les fermetures de lits, les fermetures de services, au détriment des patients qui voient la prise en charge de leurs pathologies se dégrader.

Le gouvernement a annoncé des financements exceptionnels pour l’investissement dans nos hôpitaux, mais c’est le fonctionnement et l’attractivité des métiers de la santé qui nécessitent des moyens financiers importants.

Un point de rupture est franchi, il faut maintenant donner à notre hôpital public et à l’ensemble de ses personnels les moyens d’assurer partout en France ses missions de service public. Il faut rompre avec la logique financière actuelle qui concentre les moyens sur les grands centres urbains au détriment de nos territoires. Il faut permettre une vraie revalorisation des métiers de la santé et une amélioration des conditions de travail.

Les élus et les militants socialistes et républicains seront présents ce samedi 4 décembre à 10h, devant la mairie de Montceau-les-Mines, pour DEFENDRE NOTRE HOPITAL ET DEMANDER UN ACCES A UNE OFFRE DE SOINS DE QUALITE SUR L’ENSEMBLE DU TERRITOIRE NATIONAL.

5 commentaires :

  1. Après le communiqué de presse de Lilian NOIROT qui annonçait sa présence demain 10H devant la mairie, le PS emboîte le pas. Quant à la majorité municipale RAS pour l’instant. Tout va bien apparemment pour elle? Madame La Présidente du Conseil d administration du centre hospitalier, veuillez assumer votre fonction et réagir. Il en est de votre devoir . J’apporte mon soutien au personnel du Centre Hospitalier de Montceau les mines tout comme à ceux des autres hopitaux

  2. Ah, ah, ah, ce socialistes, ils sont impayables !

    C’est sur que les numerus clausus de leurs potes syndicalistes des syndicats de médecin, ils ont tout fait pour les faire sauter quand ils exerçaient le pouvoir !
    (…)

  3. Bonjour
    le point de rupture est arrivé ,mais il est nécessaire qu’il arrive également à tous les niveaux pour les élections , c’est à ce moment qu’il faudra justement provoquer la rupture entre ceux qui nous gouvernent en tout point et cela à tous les niveaux.

    • En ce qui concerne les socialistes, il y a longtemps que le point de rupture est dépassé …. Benoit Hamon …. Hidalgo, allez un effort pour arriver aux 5% !

      Ils sont complétement dépassés par l’extrême gauche : LFI, PCF (ce qu’il en reste) et EELV !

      C’est dire !

    • Tout à fait d’accord le dégagisme n’a pas fini son œuvre. Passons aux marches du bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.