Hôpital de Montceau – Enfin une bonne nouvelle en cardiologie

A compter du 1er octobre, les consultations en cardiologie reprennent. Un service qui s’étoffe avec sept médecins et deux autres qui vont arriver. Le coeur de l’hôpital reprend un rythme plus régulier.

Photo archives.

Le docteur Tarek El Habach et Michel Prieur.

Au milieu du marasme ambiant, covid, annulations en tout genre, attentat terroriste, une bonne nouvelle vient apporter un peu de réconfort sur Montceau-les-Mines.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, elle arrive du centre hospitalier de Montceau-les-Mines, de cet hôpital à l’agonie depuis des années qui essuie les plâtres d’une gestion désastreuse.

Enfin une bonne nouvelle à propos du service de cardiologie.

Elle ne vient pas du fait de la directrice du GHT (groupement hospitalier du territoire), Christine Ungerer mais du chef de cardiologie, le docteur Tarek El Habach qui, à l’invitation du CODEF et son président Michel Prieur, a tenu une conférence de presse ce samedi matin en présence des quatre maires du Bassin minier, Alain Philibert (Saint-Vallier), Hervé Mazurek (Blanzy), Marie-Claude Jarrot (Montceau) et Viviane Perrin, première adjointe qui représentait Jean-Claude Lagrange.

Comme quoi, la communication au sein du GHT mériterait une sérieuse remise en cause. La communication, le talon d’Achille de la communication de l’hôpital, titrions-nous le 1er août dernier.

Quand bien même, rappelle le docteur El Habach, « la communication est filtrée par nos supérieurs », il est venu parler de son service et annoncer la reprise des consultations en cardiologie à compter du 1er octobre 2020. « Dix-huit mois que ce n’était plus possible en raison d’un manque d’effectif » précise-t-il.

A son arrivée en 1994, le service cardiologie a connu des battements de coeur très irréguliers. Tout n’est pas encore parfait, il manque toujours des lits en soins continus et une astreinte mais désormais son service compte sept médecins dont quatre à temps complet. Deux autres devraient arriver prochainement. Fut un temps encore pas si lointain, la cardiologie était en urgence absolue. L’inquiétude était grande soulignait à de nombreuses reprises le CODEF (défense des usagers des hôpitaux).

Aujourd’hui, le docteur Tarek El Habach a surtout souhaité rassurer la population. « La cardiologie existe, elle se restructure, elle est en voie de réhabilitation, c’est une bonne nouvelle ».

Dans ce service, même le matériel est à la pointe de la technique. Il bénéficie aussi d’un bloc opératoire pour la pose, par exemple, d’un stimulateur cardiaque mais seulement ouvert deux fois dans la semaine.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes pour comprendre la nécessite de faire revivre ce service. En 2017, le chiffre d’affaires de la cardiologie était de 2.350 M €, il est tombé à 690 000 €.

Après, il est indéniable que le CH de Montceau souffre d’une très mauvaise image de marque et « n’a toujours pas de projet médical » note le cardiologue. « Ici à Montceau, on n’a jamais regardé les besoins, on a toujours fait du bricolage ».

« La chirurgie a fermé pour faire des économies, résultat, le déficit de l’hôpital est passé de 6 M € à 9 M € », intervient Michel Prieur. Cherchez l’erreur.

Mais la cardiologie à elle seule ne va pas sauver l’hôpital. « Sa survie dépend également du maintien des spécialités, la pneumologie, l’oncologie qui permettront de conserver les urgences » ajoute El Habach. « Les urgences sont la porte d’entrée ».

Voilà, un premier pas est fait en totale collaboration avec le CH de Chalon qui, justement ne peut pas tout absorber à lui seul.

L’avenir, assez proche, espère le cardiologue, est d’accueillir à Montceau la réadaptation ambulatoire. « Tout est prêt, à Madame Ungerer de donner le feu vert », indique-t-il.

Sont prévus aussi, la télémédecine ou encore la gestion de l’apnée du sommeil pour insuffisance cardiaque. Et, surtout, l’ouverture de lits en soins intensifs.

Ouf, le centre hospitalier ne va pas devenir un centre exclusivement de gériatrie.

Jean Bernard

5 commentaires

  1. Une très bonne nouvelle. Merci à ceux qui se battent pour cet hôpital.

  2. Bravo si ces projets se concrétisent, mais que fait le codef là dedans et surtout beaucoup plus grave où est la direction du CH.

  3. bonjour
    je suis un peu surpris de lire que depuis 18 mois il n’y a pas eu de consultations . J’ai passé dans ce service un examen le 22/11/2019 avec électrocardiogramme, échographie cardiaque et test à l’effort
    Alors j’ai donc passé un faux examen dans un fau hôpital, dans un faux service avec de fausses secrétaires et de faux médecins !!!!
    Rassurez moi

  4. « …permettront de conserver les urgences »
    Pour combien de temps? Urgences 24h/24h 7j/7j ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *