•  

Vaccination – Elle devrait commencer à L’EHPAD de La Guiche le 6 janvier

Après les premières vaccinations anti-covid dans la région parisienne et à Dijon devant plus de photographes que de seringues, la phase 1 va se poursuivre dans des établissements qui accueillent des personnes âgées.

Dans le département de Saône-et-Loire, cinq établissements sont concernés dès la semaine prochaine, deux se trouvent à Mâcon, les deux EHPAD du centre hospitalier, la Capitainerie à Digoin, l’EHPAD du centre hospitalier de Chagny et celui de La Guiche qui dépend de la direction du centre hospitalier de Montceau-les-Mines.

Nous avons donc interrogé Jean-Michel Suignard, directeur délégué du CH Jean Bouveri : « Nous serons livrés en vaccin mardi prochain. La campagne de vaccination devrait commencer le mercredi 6 janvier. Nous établissons la liste des résidents volontaires cette semaine avec les consentements de chacun d’entre eux. Les consultations pré vaccinales doivent commencer à l’issue. Le nombre n’est pas encore établi pour l’heure » précise-t-il.

L’EHPAD de la Guiche compte une centaine de lits et notamment une unité Alzheimer.

Jean Bernard

3 commentaires

  1. moi je prefere la vaccination au confinement,

  2. La vaccination a toujours été une avancée médicale et non l’inverse. Les médias se sont déchaînés sur l’absence de vaccins influençants les citoyens, maintenant qu’il existe ils se déchaînent sur la dangerosité de celui-ci avec les mêmes conséquences sur les citoyens. Les médias vendent de la publicité, pour cela ils faut faire du spectaculaire afin que les gens regardent, ça marche. Nous sommes dans un pays évolué arrêtons de réfléchir comme dans ceux qui naviguent seulement avec des théories du complot. Les cerveaux Européens sont les inventeurs de quasiment toutes les plus belles avancées en terme médical et technologique. Nous avons en France eu des doutes sur la vaccination au temps de Pasteurs avec sa première vaccination, cette époque est lointaine, restons évolué, ne nous laissons pas aller à encore plus de régression. Cela va enrichir les laboratoires c’est certain, la France est incapable de gérer la vaccination c’est certain, il y aura des cas exceptionnels d’effets secondaires sur des vaccinés c’est certain et comptons une fois de plus sur les médias pour faire un focus sur ces points négatifs en mettant de côté le positif.

  3. D’accord avec vous, Frank.
    D’une ancienne génération, j’ai connu vers les années 60 les épidémies de polio, tuberculose, variole, tétanos, méningites, etc….. Notre seul choix, c’était la file des garçons ou des filles pour se faire vacciner. C’est grâce à ces vaccins que toutes ces maladies ont été éradiquées. Idem pour « ébola » récemment en Afrique.
    La liberté qu’on m’a apprise est celle de choisir de vivre et de ne pas contaminer les autres. Mais cela est une notion qui se perd.
    Merci au monde des soignants et aux chercheurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *