Montceau – Des voeux mais pas seulement

La traditionnelle cérémonie des vœux aux forces vives de Montceau-les-Mines s’est déroulée à l’Embarcadère ce mardi soir où madame le maire est apparue sous deux visages différents, l’un plein de solennité, l’autre avec ton plus approprié tel un boxeur avec son uppercut qui cherche à envoyer dans les cordes ceux qui nuisent à « sa » ville y compris, en plus subtil, aux autres qui cherchent à maltraiter à son image. Un message certes, subliminal, mais qui a dû faire son effet.
C’est donc dans un savant et redoutable exercice de style que Marie-Claude Jarrot s’est exprimée. Son jeu, c’est l’attaque, non pas à outrance mais avec des coups qui portent car une fois qu’elle eût développé l’idée « d’un destin commun qui nous unit », le ton a changé. Le souffle plus court, le regard plus sombre, MCJ a tenu à mettre les points (poings) sur les i. Qu’on débatte sur des idées, quoi de plus normal, mais « l’outrance n’y trouve pas sa place ». La crédibilité en prend un coup. « Certains l’ont compris, d’autres nuisent plutôt que de montrer du courage ».
On en peut s’empêcher d’évoquer le tiraillement, depuis quelques jours, entre madame le maire et le micro parti Le rassemblement pour le bassin minier. Des querelles familiales qui finiront par écorner l’image « des premiers de cordée de la République (Premier de cordée de Frison Roche mais aussi « les premiers de cordée » réplique d’Emmanuel Macron).
Madame le maire s’en prendra à nouveau à « ceux qui abîment l’image de la ville », notamment à une certaine presse américaine « qui veut faire croire que notre ville se meurt » (…). « Moi à la destruction je préfère la construction » lançait-elle. « Nous avons trop de respect pour les Montcelliens ».
Marie-Claude Jarrot aime si fort sa ville, qu’une fois énuméré les actions menées depuis son élection en 2014, « car nous sommes fières, chère équipe municipale de ce que nous avons fait », elle ne pouvait pas ne pas annoncer _ comme L’informateur de Bourgogne a en eu la primeur _ sa candidature aux prochaines municipales. « J’ai voulu être élue en 2014, j’ai voulu être maire alors j’ai cette même exigence de poursuivre cette feuille route en 2020, pour vous, avec vous et grâce à vous ».
Jean Bernard

Un commentaire

  1. beau spectacle d’Alexis, merci pour ce bon moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *