Start-up – Le Montcellien Loïc Maquart et la Clermontoise Hind Bidal, tout schuss

Il a délaissé les paysages de sable chaud du Maroc et le 4L Trophy (c’était en 2018) pour la poudreuse et les étendues immaculées des montagnes françaises.

Loïc Maquart a plus d’un carre à sa conduite sportive et de la suite dans les idées depuis son école de commerce à Grenoble où il a rencontré la Clermontoise, Hind Bidal, justement dans le cadre de leurs études.
Commerce, Grenoble, stations de ski, tous les ingrédients sont réunis pour imaginer, penser et se dire: « Si tu veux un conseil, oublie que t’as aucune chance, vas-y fonce ! On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher. » Jean-Claude Dusse, Les bronzés font du ski.
Cette célèbre réplique fonctionne dans les deux sens, tant pour Loïc et Hind que ceux qui n’ont jamais ou si peu touché les planches de ski.
Loïc et Hind ont 25 ans. Lui a appris à skier avec des amis. Elle a débuté ce week-end à l’Alpes-d’Huez avec seulement quatre chutes sur des pistes vertes et bleues, grâce justement aux conseils de Loïc.
Donc, leur idée, est de proposer « une plateforme pour mettre en relation les skieurs expérimentés avec des débutants qui souhaitent découvrir, apprendre ou se perfectionner » explique l’ex-étudiant Montcellien.
Le duo a imaginé une application avec laquelle ils ont remporté un concours auprès d’une école de développeurs de start-up « et grâce à ce prix, ils ont codé notre application ce qui nous a fait économiser dans les 35 000€ » annonce fièrement Hind.
« Mais pour que l’application fonctionne comme celle de BlaBlaCar, par exemple (sur le même principe), il reste du travail et demande des fonds, environ 10 000€ » souligne Loïc Maquart.
Dans un premier temps, afin de tester « leur idée », ils ont créé un site vitrine
et une page Facebook
« Cet hiver nous allons donc tester le concept même si l’étude de marché a démontré son intérêt. Nous avons besoin de concret, de faire nos preuves pour ensuite partir à la recherche d’un financement » concède Loïc.
Une application pour partager l’apprentissage et la découverte du ski, même les montagnards n’y ont pas pensé. Forcément, ils sont nés les skis aux pieds.
Loïc Maquart et Hind Bidal ont donc pris quelques longueurs d’avance. Ils sont en tête de la première manche du slalom sherpy. Puissent-ils remporter la seconde… La pression est sur leurs épaules. Affûtez vos carres.
Allez-y, foncez !
Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *