Sénatoriales 2020 – Arnaud Sanvert, l’inconnu du Rassemblement National

Aurélien Dutremble et Arnaud Sanvert à Montceau.

C’est « un petit bleu » de la politique. Ce samedi après-midi, dans un salon d’un hôtel montcellien, Arnaud Sanvert a fait ses premières armes en politique. Il est officiellement le candidat et tête de liste du Rassemblement National aux élections sénatoriales en Saône-et-Loire le 27 septembre prochain.

A 37 ans, adhérent au RN depuis 2016, adjoint à Aurélien Dutremble, le responsable départemental, Arnaud Sanvert n’a pas encore l’éloquence ni l’assurance de ses adversaires aux sénatoriales.

« Arnaud est le candidat légitime et comme je ne suis pas moi-même candidat (NDLR : ce n’est pas une surprise), nous nous devons de montrer nos forces » explique Aurélien Dutremble.

Faire trembler Marie Mercier, Eric Michoux et Jérôme Durain ne va pas être aisé pour Arnaud Sanvert dont c’est la première élection même s’il habite à Chatenoy-le-Royal, un véritable terreau politique. Il va donc apprendre avant de surprendre car convaincre les grands électeurs, les maires et conseillers municipaux en grande majorité, quand bien même a-t-il prévu de les rencontrer, va nécessiter du doigté.

Se raccrocher aux 103925 voix de Marine Le Pen en 2017

La candidature d’Arnaud Sanvert aux sénatoriales est surtout pour occuper le terrain, préparer la piste d’envol pour Marine Le Pen en 2022 à la présidentielle. Un bon laboratoire sur le terrain saône-et-loirien où le RN peine à (re)trouver ses marques. « 103925 électeurs ont voté Marine Le Pen en 2017 » se rassure le responsable départemental.

Ceci dit, le candidat RN a un programme pour ces élections, « il sera la voix de la ruralité sacrifiée par Sarkozy, Hollande et Macron » indique Aurélien Dutremble.

Que propose le RN par la voix d’Arnaud Sanvert ? « Défendre la France des communes » dit-il, « soutenir les habitants, être à leur écoute ». C’est aussi redonner du pouvoir aux maires, revoir l’organisation des communautés de communes, inverser la courbe des dotations de l’Etat en chute libre. « Nous voulons 1€ pour la ville et 1€ pour la ruralité » précise Aurélien Dutremble. Sans oublier de baisser les impôts, relocaliser les entreprises sur le territoire, ou encore « soutenir les élus face à l’islamisme radical et le flux de migrants » relance le responsable RN 71.

Aurélien Dutremble assure encore le service après-vente avec une dernière déclaration, « que les maires LR et sans étiquette pensent à la phrase de Christian Estrosi (NDLR: le maire LR de Nice): passons un accord avec Macron, avant de mettre le bulletin dans l’urne ».

Jean Bernard

Arnaud Sanvert est la tête de liste RN aux sénatoriales, il sera accompagné de quatre colistiers dont les noms seront dévoilés le 19 septembre à Louhans. Sans quoi, il sera présent pour rencontrer les militants RN le 12 septembre à Paray-le-Monial, le 19 à Louhans, le 20 à Autun et le 3 octobre à Mâcon.

5 commentaires :

  1. « Tout homme persécuté en raison de son action en faveur de la liberté a droit d’asile sur les territoires de la République » (préambule de la Constitution de 1946 repris par la Constitution de 1958)

  2. Chut le RN nous écoute mais bavasse encore des inepties.
    JAMAIS le RN au pouvoir ; la République vaincra.

    • Le RN pour remettre de l’ordre dans ce pays et vite..!!!

      • Le RN (ou FN) est une entreprise familiale qui ne sert que ses intérêts. Remettre de l’ordre pour quoi faire? Quel ordre en particulier? et encore s’aurait-il le faire? A-t-il intérêt à le faire vu qu’il a toujours surfer sur la misère sociale et la haiNe de l’autre. Même en changeant de nom, le RN reste un parti d’extrême droite qui ne saura jamais au service du peuple mais uniquement au service de sa direction (aujourd’hui marine Lepen et demain marion Maréchal Lepen)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.