•  

Spectacle vivant – Christophe Alévêque prêche la bonne parole : « Allez au théâtre »

Mes bien chers frères, mes bien chères soeurs, pas de boogie woogie avant d’aller au théâtre ce soir !

Ce cri, il vient du coeur, il vient de là, il sort de la bouche de l’humoriste Christophe Alévêque que le public aura le plaisir de voir sur scène le 7 novembre 2020 à l’Embarcadère puis le 2 mai à l’ECLA à Saint-Vallier.

La scène justement, le théâtre, le spectacle, « nous sommes sinistrés » rappelle celui qui est né au Creusot et qui a passé le confinement du côté de Montceau-les-Mines.

« Je ne parle pas pour moi, je veux simplement lancer un message, allez au théâtre » dit-il à l’autre bout du fil.

De la Capitale, Christophe Alévêque sait bien que la pandémie du covid 19 es toujours en tête d’affiche, qu’elle trône au sommet des audiences mais ce n’est pas une raison de se renfermer sur soi et de laisser les volets clos.

« Car vous savez, malgré les discours anxiogènes, vous ne risquez rien au théâtre. Personne ne se touche, la salle est aérée, on s’assied, on regarde le spectacle, ni plus ni moins que dans un train. Et il n’y a jamais eu de cluster dans les théâtres » souligne sans rire l’humoriste.

Le docteur Alévêque se veut rassurant pour le public et préconise d’assister aux spectacles pour s’aérer l’esprit. « C’est un besoin vital. Venez, vous craignez moins que dans une grande surface. Nous, les gens du spectacle, nous savons accueillir ».

Achetez vos places, au pire on vous remboursera

Théâtre, musique, danse, cinéma, « il faut consommer de la culture » recommande-t-il avec sérieux. « Mes spectacles, je les considère comme une thérapie collective ». Car qui ne connaît pas ses revues de presse corrosives, à la fois drôles et satyriques.

Alors oui Christophe Alévêque est un artiste engagé, peut-être « enragé » pour certains mais quand la profession du spectacle vivant est au fond du trou, il n’hésite pas à aider les boeufs à tirer la charrue.

« Je suis allé au cinéma dernièrement. J’étais content d’être dans une salle avec des gens, de vivre des émotions. D’aller au spectacle, ce n’est pas mettre les autres en danger ». D’autant plus quand on rigole un bon coup. « L’humour est une façon de lutter contre cette peur entretenue », glisse-t-il adroitement. « Arrêtons d’avoir peur et retrouvons-nous dans une salle pour vivre les mêmes émotions ».

Depuis mars dernier, Christophe Alévêque est toujours coupé de son public. Tout au plus a-t-il enregistré son spectacle au théâtre du Rond Point avant qu’il soit diffusé sur le petit écran.

Alors que le virus galope chevelure au vent sur le territoire, que les villes comme Montceau, Blanzy, Saint-Vallier, Le Creusot, s’apprêtent à présenter leurs saisons culturelles, « sans faire de plan sur la comète, achetez vos places. Si un problème se produit, votre place sera remboursée. C’est zéro risque » incite celui qui décortique les journaux et a les oreilles qui se dressent au son Macron.

Saint Alévêque, priez pour nous pauvres spectateurs qui n’allons plus au théâtre par omission.

Jean Bernard

7 commentaires

  1. Allez voir un mec comme lui qui quelques années en arrière arrivait au tabac presse place de l’église à montceau-les-mines pour dédicacer ces livres des cheveux en pétard à moitié réveiller est en plus se permettait de fumer sans demander l’autorisation au propriétaire des lieux, ce genre de personnage n’a plus rien à faire dans une salle de spectacle ou à la télévision il a juste raté sa carrière …
    dommage car on manque de personnages connus pour notre Bourgogne.

  2. Arriver les cheveux en pétard et mal réveillé ça surprend le petit public de province, les grandes villes ne s’arrêtent pas à ça, sinon Gainsbourg n’aurait pas fait carrière. Chacun trouvera ce qu’il aime ou n’aime pas dans un artiste ce n’est que purement personnel. Moi par exemple je trouve que Christophe Aleveque fait partie de ces artistes égoïstes qui ne prend pas la peine ou l’avantage de faire profiter de son réseau à d’autres artistes en devenir, alors que lui a pu bénéficier du réseau d’autres personnes pour percer dans le métier. Sortie de ça il a une petite carrière que beaucoup d’entre nous n’auront jamais.

  3. Pour moi sans intérêt , il ne me fait pas rire.
    En synthèse : Bof !

  4. IL FAUT PAS CONFONDRE ALEVEQUE ET GAINSBOURG .GAINSBOURG A ETE UN VRAI CHOW MAN UN EXCELENT MUSICIEN ET LUI A FAIT UNE CARRIERE AU CINEMA.IL A PRODUIT DE NOMBREUX CHANTEURS QUI SONT MAINTENANT CONNU SUR LE PLAN NATIONAL ET INTERNATIONNAL.SERGE THE BEST LE KING FRANCAIS TANDIS QUE MR ALEVEQUE LUI EST QUELCONQUE et n’a aucune classe,circuler il y a rien a voir ni entendre

  5. Je n’utiliserai pas de majuscules, je ne raconterai pas d’anecdote pour écrire que cet artiste a bien fait son chemin dans la profession, et qu’il pratique, lui, fort habilement le second degré ! Il s’agit d’un artiste engagé, ce qui ne plaît pas à tout le monde, et il n’a pas besoin de vulgarité pour faire rire. Simplement, il est capable dans sa revue de presse de mettre en exergue les absurdités des politiques, des puissants, des donneurs de leçons.

  6. « Nous les gens du spectacle savent accueillir  »
    Les autres peut-être mais lui ne répond même pas au bonjour lorsque on le croise au village. Prétentieux personnage.
    Ne me fait Absolument pas rire. Il y en a d autres a fait son temps.

  7. Ce mec est un génie ; n’en déplaise à certains

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *