Sécurité aux abords des lycées – Une priorité régionale pour le RN

Lycéen poignardé à Dijon : la sécurité doit devenir une priorité régionale ! 

Communiqué – Lors des dernières élections régionales, la liste du Rassemblement National conduite par Julien ODOUL avait placé la sécurité des Bourguignons et des Francs-Comtois au coeur de son programme.

Une fois encore, l’actualité vient de prouver que nous avions raison et que l’insécurité et la violence qui sévissent dans notre région et qui menacent les plus vulnérables ne sont ni une obsession, ni un fantasme mais bien le produit d’une cruelle réalité.

Alors que nos quartiers sont régulièrement le théâtre d’émeutes urbaines et d’exactions, c’est cette fois-ci un jeune lycéen de 16 ans qui a été violemment agressé à la sortie de son lycée par un groupe d’individus qui lui ont porté plusieurs coups de couteau.

Depuis le début de la nouvelle mandature régionale, nos demandes de renforcement des dispositifs de sécurité dans l’espace public, et notamment aux abords des lycées, sont systématiquement rejetées par la majorité de gauche et la pseudo-opposition de droite au conseil régional.

La sécurité des habitants purement et simplement ignorée dans le récent budget de près de 2 milliards voté par l’assemblée plénière le 26 janvier dernier doit trouver, dans les politiques publiques menées par la région, sa juste et indispensable place.

L’insécurité n’est pas une fatalité. Pour cela, les élus du groupe Rassemblement National demandent une nouvelle fois la création d’une commission dédiée afin que collectivement des solutions puissent être trouvées pour faire face à l’ensauvagement qui sévit actuellement dans nos territoires. Avec Marine Le Pen, ils sont persuadés que la reconquête des zones de non-droit, le soutien moral et matériel des forces de l’ordre comme l’instauration d’une tolérance zéro permettra que l’espace public ne soit plus un espace de crainte.

Olivier Damien,

Conseiller régional RN de Bourgogne Franhce-Comté,

Ancien commissaire divisionnaire

Un commentaire :

  1. C’est désolant.
    Tous ces politiques qui font leurs choux gras du malheur d’autrui et ce, quel que soit leur parti !
    Tous ces journalistes, qu’ils soient de droite ou de gauche et qui bafouent la présomption d’innocence !
    Il est temps que les citoyens fassent prendre conscience à ces gens là qu’on a besoin de retrouver un environnement apaisé et bienveillant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.