Saône-et-Loire – Sept nouvelles attaques, il a une faim de loup

Photo archives.

Information de la préfecture de Saône-et-Loire.

DE NOUVELLES ATTAQUES DE TROUPEAUX D’OVINS DANS LE DÉPARTEMENT DE SAÔNE-ET-LOIRE.

 

Le 30 novembre dernier, l’office français de la biodiversité (OFB) identifiait à nouveau la présence d’un loup dans le département.

 

L’identification de l’animal est intervenue à partir de la photographie transmise le jour même, prise à proximité de Saint-Eusèbe et de Blanzy, deux secteurs où des attaques avaient été constatées dans les jours qui précédaient.

 

Depuis, sept nouveaux constats d’attaque ont été réalisés par les agents de l’OFB. Cinq attaques sont survenues dans un rayon de 50 km autour du lieu de photographie du loup. Deux autres attaques, ont eu lieu dans la Bresse sur les communes de la Chapelle-Thècle et Branges. La probabilité qu’un loup soit à l’origine de ces attaques n’a pas été écartée par l’OFB.

 

Comme pour les précédentes attaques imputables au loup, survenues au cours de l’été 2020 et au printemps de cette année, les dégâts feront l’objet d’indemnisations.

 

Les éleveurs qui en ont fait la demande ont été dotés de matériel de protection d’urgence, prêté par la direction départementale des territoires et déployé par la chambre d’agriculture.

 

Dès le 30 novembre, les louvetiers ont été mobilisés pour mener des opérations de surveillance des troupeaux qui demeurent à l’extérieur, tant dans l’ouest du département que dans la Bresse. Le préfet a d’ores et déjà signé trois autorisations de tir de défense simple accordées sur leur demande à des éleveurs qui ont protégé leurs troupeaux. La louveterie est mobilisée pour leur mise en œuvre.

 

 

4 commentaires :

  1. le loup une chance pour la france

    je propose qu’on lui construise un hebergement gratuit , qu on fasse venir toute sa famille pour favoriser sa proliferation, qu’on cree un organisme de propagande pour le soutenir mediatiquement et qu’on cree une loi pour lutter contre l’antiloupisme.
    ça a déjà si bien fonctionné pour d’autres espèces

  2. C’ est une habitude de laisser les bêtes dehors l’ hiver ?

  3. a force de le proteger ,il prolifaire partout comme les rats , les chats si on n’y fait pas garde dans le temps en campagne c’etait les paysans qui faisaient une regulation des predateurs ils ne disaient rien et cela marchait , mais maintenant il ne faut plus y toucher . que ce soit l’hiver ou l’eté, les betes sont dehors et le probleme est le meme le loup mange

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.