Sanvignes – Pendant les vacances, le marché à la Trèche fait sa mue

Le soleil brille. Au thermomètre, la température dépasse les 34 degrés. Sur les hauteurs, à Sanvignes, et plus précisément à la Trèche, les rayons frappent forts.

Désormais devenu le traditionnel rendez-vous des producteurs locaux chaque jeudi, le marché a quelque peu fondu de quelques éléments. Le drive, lui a été ajourné, il reprendra le 3 septembre avec prise des commandes sur le site de la mairie à partir du 28 août. Une pause estivale.

Ce jeudi, en fin d’après-midi, les clients ne se pressent pas. Mais ils viennent à leur rythme, ils en ont pris l’habitude depuis la crise sanitaire.

Et puis quel plaisir par cette chaleur que de se poser cinq minutes sous le préau et déguster, même savourer une crème glacée au lait entier de vache de la Ferme des Terres chaudes à la Boulaye. Crème glacée, Terres chaudes, tout les oppose mais à fondre d’un plaisir brûlant.

Le plaisir aussi de trouver des légumes bio sur l’étal de Florian Brendel, producteur à Charbonnat. Ses tomates _ plusieurs variétés anciennes _ sont magnifiques. Elles sont gorgées de soleil et arrivent dans les assiettes à pleine maturation. « Jusqu’à maintenant, nous avons bénéficié d’une chaleur constante, sans pic mais la canicule arrive » explique-t-il. « Voilà qui pourrait stresser la tomate ». Et seulement la tomate.

L’eau, justement, va commencer à manquer. « J’arrose avec le goutte à goutte, cela me permet d’économiser » ajoute-t-il. Alors profitez de sa présence en août à Sanvignes, après il ne viendra plus. Question organisation. Mais il est chaque samedi au marché à Montceau où chez lui à Charbonnat, Les Merandins.

Un marché en nocturne le 27 août

Hervé Bonnevie (Cuir 71), le Sanvignard de l’étape, est lui toujours présent depuis le mois de juin avec sa production d’articles en cuir. Il doit surtout faire face à l’annulation de tous les marchés artisanaux ou foires. « En ce moment, il n’y a pas grand-chose ». C’est le moins qu’il puisse dire. Il a fait également le drive de Ciry-le-Noble. « Mais des foires comme Digoin ou Beaucroissant, la plus importante foire aux bestiaux en Isère, ont été annulées. Idem des concentrations de motos.

Déjà Hervé Bonnevie se tourne vers les marchés de Noël. « J’ai réservé ma place au Creusot, il faut y croire ».

Alors pour l »heure, il se contente des petits marchés comme à Sanvignes. « Mais j’ai mieux travaillé ici qu’à Gueugnon, Montceau et Chalon » souligne-t-il.

La Trèche, il est vrai, se prête merveilleusement bien à ce genre d’animation. Les commerçants aiment y venir comme les artistes et autres troubadours. Hier, derrière le micro, Michel et Yvon, sont venus teinter le marché de notes de guitare et d’harmonica.

Quitte à prendre du plaisir, le marché du 27 août se prolongera en nocturne, de 16h à 22h avec une vingtaine d’exposants et une petite restauration. A condition que l’alimentation en électricité en fasse pas défaut.

Jean Bernard

2 commentaires

  1. Bravo !
    Pour la communication !
    Fallait-il encore le savoir qu’il y avait un petit marché !!!
    Ne vous étonnez pas si le monde ne vient pas !

    • C’est sur Facebook (mairie de Sanvignes) ainsi que dans tous les médias locaux. Aussi sur le site de la mairie et dans les commerces de Sanvignes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *