Sanvignes – Jean-Claude Lagrange, un homme aux deux visages en 2022

Ce ne sont pas vraiment des voeux mais plutôt un état d’esprit qu’a voulu partager Jean-Claude Lagrange, maire de Sanvignes. Celui d’un homme déboussolé sur le plan national et rassuré au niveau local.

Sans doute aurait-il choisi un angle différent pour présenter ses voeux à la population, cérémonie qui, hélas, n’a pas pu avoir lieu toujours à cause de la crise sanitaire. Difficile pourtant pour l’homme politique qu’il est, de ne pas jeter un regard qui traduit sa pensée laquelle se perd au milieu d’un contexte anxiogène d’une rare dramaturgie. « Les gens sont usés. Je ressens cette lassitude car la vie est très compliquée. C’est une situation qui dure. Pour mon dernier mandat (NDLR: celui de maire), j’espérais mieux » avance-t-il en préambule.

L’homme semble particulièrement marqué par l’élection présidentielle qui approche à grands pas. « Sans esprit partisan » dit-il, « c’est la première fois que j’ai l’impression de vivre une élection aussi nulle. C’est la surenchère des petites phrases. Est-ce ainsi que nous allons offrir une perspective d’avenir aux Français ? »

A la surenchère des petites phrases s’ajoutent les promesses, des milliards pour la sécurité, « c’est à celui qui aura le moins de migrants et le plus de policiers alors qu’on aimerait les entendre davantage sur l’éducation. Si c’est ça l’avenir, je ne sais plus faire de politique » lâche-t-il un brin désabusé.

Sanvignes lui redonne la pèche

Il ne renie pas pour autant son soutien à Anne Hidalgo, « je suis socialiste, l’un des derniers à l’être réellement. Je l’assume » glisse Jean-Claude Lagrange avec nostalgie. Il reconnaît, par la force des choses, qu’il « sera difficile à la gauche d’être présente dans le débat. C’est le constat d’un élu de terrain ».

La politique a pourtant du bon quand elle toise le regard des habitants d’une bourgade comme Sanvignes.

Dites Sanvignes et le regard du maire pétille à nouveau. Il refait surface parce qu’à Sanvignes, « nous avons des perspectives. D’ailleurs avec la nouvelle équipe, nous avons su très vite bâtir une stratégie de mandat ». Il évoque les dossiers un à un, la Maison France Services qui, contrairement à la rumeur, abritera le service de la Poste avec une présence de 27 heures par semaine. C’est encore le projet Liberty qui est déjà financé. « L’important est de savoir les services que l’on met dedans ».

Il parle aussi du chantier de l’éclairage public, des caméras de surveillance, une dizaine qui sera installée sur les voies publiques, de la rénovation de la piscine. « C’est une année à 2 M € d’investissement » précise-t-il. Il s’agira également de repenser d’ici à 2026, à la réhabilitation de la résidence Louis Veillaud, « qu’elle devienne un vrai pôle senior ». Définir encore les nouveaux enjeux d’urbanisme et du développement durable. S’interroger sur la vente de 84 maisons minières par Habellis, bailleur social, et l’impact sur la commune. « Habellis doit être partenaire et pas seulement propriétaire » propose le maire plutôt satisfait de l’arrivée de la maison Age et Vie. « Le permis de construire a été déposé », dit-il.

De Sanvignes à la France, Jean-Claude Lagrange brosse respectivement un portrait autant lumineux que désopilant. Il est lucide et, surtout, passionné par sa fonction de maire. Avant de passer la main en 2026.

Jean Bernard

9 commentaires

  1. Pour une fois, je pense que le maire de Sanvignes fait preuve de lucidité quand il évoque le fait que pour les présidentielles c’est cuit pour la gauche.

  2. Je suis de gauche et je n’y crois pas un seul instant.

  3. Nous habitants de Sanvignes nos vœux pour 2022 sont : des nouveaux commerces, des bus (ou au moins un service de covoiturage pour se rendre à Montceau ou autres « grande » villes , dirigé par la mairie comme cela existe ailleurs en France), des médecins généraliste, un dentiste…enfin là je rêve ou alors il faut déménager !

  4. Le maire de Sanvignes se présente comme le dernier des socialistes à défaut d’être le dernier des mohicans! Il ne se pose pas trop la question de ses responsabilités en la matière sur l’effritement de son parti….Pourtant la section du PS locale s’est réduite comme peau de chagrin, alors que l’on aurait pu supposer qu’avec une telle locomotive elle se serait étoffée!
    C’est vrai qu’il s’y connait en petite phrases…A une certaine époque je me souviens des commentaires sur Montebourg, cet arriviste, plus récemment Marty le macroniste, sauf que c’est lui qui a accueilli Anne Hidalgo, serait il plus socialiste que notre Maire?
    Et il est vrai que sans les relais locaux, adhérents, sympathisants…il est difficile de mobiliser les électeurs et de faire campagne…C’était facile quand l’équipe municipale était politiquement de la même couleur, ça l’ai beaucoup moins maintenant…Le choix de la réélection facile en absorbant la droite était reposant sur le court terme, pas de liste en face, pas de campagne à mener…
    Bilan 3 électeurs sur 4 ne se sont pas déplacés, et aucune possibilité de peser localement dans un scrutin national…
    Point positif je suis très heureux que Sanvignes lui donne le sourire, lui qui voulait arrêter à mi-mandat sans le dire auparavant aux électeurs, c’était d’ailleurs l’un de nos points de désaccord, la sincérité envers les habitants, comme l’a fait Vernochet à Montchanin ( oui mais bien moins socialiste que Lagrange).
    Alors je comprends mieux la position aux dernières départementales, il fallait garantir un revenu de complément à la 1ère adjointe à qui on avait promis le poste de maire en 2023 donc on s’est allié avec le maire de Saint Vallier contre qui on s’était présenté, et je vous épargne les petites phrases…
    Et les gens sont déboussolés, vous voyez pourquoi vous?
    Quand à ce qui concerne la rumeur de fermeture de la poste, dans tous les cas le bureau de poste de Sanvignes n’existera plus, il y aura une présence dans la maison France Service, outil qui sert à la poste à se désengager et à transférer ses charges sur les communes. Le guichet d’accueil était déjà assuré au CCAS et à l’Espace Loisir pour orienter les gens, on fera donc la même chose.
    Cela me surprendrait que le personnel municipal dédié à cette Maison France Service face par exemple de la gestion d’argent, cela pose des problèmes de confidentialité et de sécurité!
    Mais après tout pour le bien des Sanvignards j’espère me tromper.
    Merci à l’Informateur de nous offrir l’occasion de nous exprimer, c’est beaucoup plus difficile au sein de la commune. Comme le dialogue citoyen est un sujet qui me passionne, et que le meilleur des socialiste pratique la censure, j’ai créé une page Facebook « Sanvignes est aussi dans ma Nature » les élus n’ayant pas le monopole du coeur.
    Bonne année à tous!

    • Il est toujours intéressant d’avoir les avis de personne qui ont travaillé avec notre bon maire !!! On en apprend tous les jours sur les façons de faire de nos élus …

  5. Bonjour,
    Bonjour,

    Quand on connait monsieur LHOTE, on sait que celui-ci n’est pas un cynique comme notre maire avec ses blagues « à 2 sous ».

    Le Maire ne voulait plus se représenter,mais en temps que bon « socialiste » il a fait « don » de sa personne !

    « faites ce que je vous dis,ne faites pas ce que je fais » cette maxime lui va tout à fait !

    Quant on sait ce qu’il disait de du maire de Saint-Vallier, on ne s’étonne plus de son cynisme !

    Quant aux « clients de droite » qui sont allés à « la soupe », chacun pourra y réfléchir…..
    On va certainement accuser(par l’intermédiaire des relais du maire) monsieur LHOTE de « vengeance »,c’est tout à fait méconnaitre celui-ci !

    Il a le courage de signer sa tribune.

    Mais au fait, est il tout seul à dénoncer ces faits ?…

    La vérité, elle est difficile à entendre,mais les faits sont têtus !

  6. monsieur LHOTE, maintenant il veut regler des comptes avec le Maire ,un peu comme le theatre des conseils de st Vallier (lui n’y est plus )c’est aussi la meme chose à Blanzy avec Mr le Maire et mr Frizot,pas glorieux ces gens là

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.