Grève dans les écoles – « Enfants, parents, enseignants vivent un cauchemar »

Communiqué de la FCPE de Saône-et-Loire :

Appel à une journée blanche dans les écoles ce jeudi 13 janvier :

Trop c’est trop !

Notre fédération de parents d’élèves soutient le mouvement de grève à l’école ce jeudi 13 janvier 2022 et appelle tous les parents à témoigner leur soutien aux enseignants et à l’équipe éducative de leurs enfants.

Cela fait maintenant plus de deux ans que nous demandons :

  • Des capteurs de Co2 dans tous les établissements scolaires,
  • Des masques gratuits pour les enfants et adaptés à l’enseignement pour les enseignants,
  • Des recrutements massifs d’enseignants et de personnels de vie scolaire pour faire face à cette crise sanitaire,
  • La dotation de moyens significatifs pour que la médecine scolaire puisse être au rendez-vous des besoins des enfants.
  • Une politique de dépistage digne de ce nom,
  • Des protocoles sanitaires applicables et supportables pour les enfants, les parents et tous les personnels des établissements scolaires…

Plutôt que de considérer le bon sens du terrain, le Gouvernement est resté sourd à toute les demandes de la communauté éducative et des élus, nous conduisant à un bazar généralisé avec des protocoles sanitaires inapplicables et un système de santé au bord de l’implosion. Enfants, parents, enseignants vivent un cauchemar et sont épuisés. Nous avons alerté, mais en vain, le ministère de l’Education Nationale est devenu le ministère de la débrouille locale…

Depuis des semaines, l’école est désorganisée, nos enfants n’ont plus véritablement école, les enseignants vont tout juste être livrés en masques chirurgicaux d’ici la fin janvier (nous attendons toujours des masques inclusifs en masse), nous subissons la pénurie générale d’autotests, l’équipement en capteurs de Co2 est laissé à la bonne volonté des collectivités qui en ont les moyens et l’envie, le nombre d’enseignants recule Les enfants sont inquiets et ne vivent pas très bien la fatigue de leurs parents et de leurs enseignants. Comble de l’ironie, le ministère de l’Education nationale rend des millions d’euros non dépensés au ministère des finances.

Le Gouvernement modifie les protocoles sanitaires par voie de presse et nous répond « adaptation » alors que nous attendions de « l’anticipation ». On ne fait pas grève contre un virus, on se mobilise pour exiger une école sécurisée et sécurisante pour toutes et tous… La débrouille locale ne fera jamais une politique nationale !

Un commentaire

  1. Ces électeurs qui nous *mm*rd*nt depuis maintenant 41 ans

    De plus en plus de pays commencent à considérer ce Omacron pour ce qu’il est vraiment : Un rhume.

    Mais en 2017 la majorité a voulu la macronnie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.