Sanvignes – Cité Léon Blum, les poubelles et le chauffage, deux grandes plaies

Que vous soyez à Montceau-les-Mines ou à Sanvignes et même à Blanzy, les mêmes sujets récurrents sont à l’affiche des réunions de quartier organisées par les maires. Avec quelques variantes, certes, mais dans l’ensemble et en particulier dès qu’il s’agit du chauffage collectif, les locataires montent très vite en température. Et pour la même raison.

Jeudi soir, au centre de loisirs à Sanvignes, la cité Léon Blum a été passée au crible et le chauffage dans les bâtiments de l’OPAC ouvertement critiqué. « Cet hiver, tout le monde a eu froid » peste une locataire. « Chez moi, il faisait 17.5 degrés » rouspète une autre ». « Vous avez beau chauffer, l’air froid passe sous les fenêtres, les logements sont mal isolés » balance sa voisine.

Droit dans ses souliers, Denis Couturier, directeur de l’OPAC Montceau, écoute puis à l’issue de la pluie de critiques, ouvre son parapluie: « Nous sommes soumis à une température moyenne de 19 degrés dans le logement ». Pas plus, pas moins.

La cité Léon Blum date de 1956, alors entre l’isolation thermique et phonique _ « on a l’impression de vivre avec le voisin » précise un locataire _ , même si les bâtiments sont entretenus, certains doté d’un ascenseur, forcément, on est loin des normes actuelles.

Après le chauffage, Jean-Claude Lagrange en arrive aux poubelles qui flambent un peu trop souvent dans ce quartier. Il était prévu d’enterrer les containers, « cela se fera avec la CUCM et la participation financière de l’OPAC ». Mais dans un premier temps, les poubelles en plastique disparaîtront au profit de containers métalliques. Trois vont être installés dans la cité ce qui va modifier les habitudes des locataires, certains vont devoir se déplacer davantage.

Le maire souhaitait connaître l’avis des résidents sur leur cité, ce qui les touche au plus près. Il a été servi. « Ce n’est pas Bagdad ni Versailles », dit-il. C’est juste Léon Blum où les incivilités pourrissent la vie du quotidien (lire par ailleurs le GPO).

Jean Bernard

3 commentaires

  1. À quand de la vidéo surveillance dans certains lieux ? Tous les maires y passent sauf… Sanvignes…! Et les poubelles enterrées ! Ça y est cela va être fait… C’est temps…. il aura fallu un incendie… Encore du retard à Sanvignes ! Quel retard dans cette commune ?

    • J’oubliais…. M le Maire parle  » d’incivilité » non, c’est acte criminel M le Maire… qui aurait pu très mal tourné. Toujours en retard.. Décidément..

  2. Plutôt que d’enterrer les containers aux frais du contribuable, ne serait il pas possible de coffrer les quelques crétins responsables de ces problèmes ? Cela couterait bien moins cher et cela serait bien plus efficace, le quartier retrouvant sa sérénité.
    C’est trop compliqué ?
    Faut il que les habitants de ces quartiers créent une milice pour assurer leur sécurité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *