Santé – Les remèdes du parti communiste

  membre du Parti de la Gauche Européenne-Section Bassin minier- 18 12 2020

Pour un plan de transformation économique, sociale et écologique (suite)

Au regard de la gravité du moment, les parlementaires communistes, proposent un plan de transformation économique, sociale et écologique.

Construire le système public de santé du XXIe siècle

Photo illustration.

La crise sanitaire que nous vivons nous rappelle combien notre système public de santé est précieux. Elle a aussi révélé des failles générées par des années d’austérité engendrant le démantèlement progressif de l’hôpital public. Depuis deux décennies, les personnels soignants dénoncent la compression des dépenses, la gestion privée du service public de santé, les fermetures d’établissements de lits et de services et la course à l’activité entraînée par un mode de financement devenu absurde, la tarification à l’activité (T2A).

Nos propositions :

83. Investir massivement dans les hôpitaux et les EHPAD pour permettre le recrutement de personnels soignants, la création de nouvelles structures, la rénovation des locaux et la revalorisation des rémunérations.

84. Programmer pour les 5 prochaines années les besoins en structures et en nombre de postes dans le secteur hospitalier et le secteur médico-social avec comme objectifs de recruter 100 000 personnels à l’hôpital et d’atteindre le taux d’encadrement de 60 soignants pour 100 résidents dans les Ehpad.

85. Réformer le financement de notre système de santé : remplacer l’objectif national d’assurance maladie (Ondam) par une allocation des moyens en fonction d’objectifs sanitaires, suppression de la T2A dans les hôpitaux et mise en place de dotations populationnelles.

86. Déployer des centres de santé publics regroupant une offre de soins de premier recours avec des médecins salariés dans chaque bassin de vie pour contribuer à résorber les déserts médicaux. Augmenter les postes de médecine scolaire.

87. Mettre en place le tiers payant généralisé pour améliorer l’accès aux soins.

88. Relocaliser la production de médicaments et de dispositifs médicaux au moyen d’un pôle public national de production et de recherche.

89. Créer un service public de l’autonomie et de l’accompagnement dans le cadre de la branche maladie de la Sécurité sociale pour mieux soigner et accompagner la perte d’autonomie.

3 commentaires :

  1. La politique est quelque chose de très simple :
    1) financer ce qui est un bienfait pour l’humanité, taxer ce qui est néfaste.
    2) débattre toujours, activité par activité pour définir ce qui est sain de ce qui est malsain
    3) trancher en sachant que l’on peut toujours revenir sur une décision après coups si un argument pertinent est découvert
    4) ne plus débattre de ce que la science a fini par prouver à long terme (sachant qu’elle-même se remet en permanence en question à court terme, et parfois entame une révolution)
    Ainsi, je pense que le Monde se portera beaucoup mieux! Reste à savoir : que faire face aux mauvaises volontés?

  2. Il faudrait déjà être capable de définir ce qui est sain et ce qui est malsain. Et la, vous aurez comme pour l’équipe de France de foot, 50 millions de sélectionneurs.
    Si c’était aussi facile ….

    • Facile, 1ère étape : apprendre à lire à l’école (elle est là pour ça)! 2) « débattre toujours » 4) « ne plus débattre de ce que la science a fini par prouver ». Pour mémoire, la science est une méthode qui cherche à déterminer une vérité observable et chiffrée.
      Difficultés : Il y a surtout beaucoup de mauvaises volontés, de gens que cela n’arrange pas de réfléchir, lire, penser le monde, travailler l’intellect…. soit par humilité (ça passe encore), soit par paresse, et là, on appelle cela le « déclin ». Célèbre chute de l’Empire Romain dans les jeux permanents.
      Et il y a les quelques uns qui pensent qu’ils ont toujours raisons, ou qui passent leur vie entière (les pauvres, je les plains sincèrement, ils doivent être profondément malheureux quoique inconsciemment) à contredire même sans argument pertinent et qui emploient la méthode du « disque rayé » et/ou de la manipulation. Là, c’est la psychologie qui peut apporter des solutions pour redonner un sens positif à la vie, leurs vies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.