Saint-Vallier – Un avocat s’attaque à l’ex-Auberge de la Saule

Lire le communiqué que nous a adressé le lanceur d’alerte, Claude Vermorel.

Il se nomme Claude Vermorel, un citoyen qui se dit ordinaire mais dont la profession, avocat, n’est pas anodine. En en cette fin de journée, il nous a fait parvenir un mail dans lequel, précisément, La sentinelle 1905, le lanceur d’alerte dévoile son nom.

Il précise dans son communiqué officiel: « L’on peut observer que les citoyens musulmans modérés n’ont rien à voir avec le projet de Yunus Atak, d’ailleurs certains me confient clairement ne pas être solidaires de son projet et ont peur d’être identifiés à cet individu ».

Des citoyens musulmans, souligne Claude Vermorel. Et des citoyens musulmans, L’informateur de Bourgogne en a rencontrés également qui eux, soutiennent Yunus Atak, qui sont prêts à mettre leurs enfants dans une école coranique si elle venait à ouvrir à Saint-Vallier.

Depuis les informations diffusées par La sentinelle 1905, Yunus Atak est surpris par cette agitation médiatique, « je veux bien rencontrer cette personne (Claude Vermorel) » nous disait-il la semaine dernière au téléphone.

Depuis aussi, l’enseigne à l’entrée de l’ex-Auberge de la Saule a été démontée, seule subsiste un petit panneau indicateur. Par crainte d’une mauvaise publicité ?

Jean Bernard

A l’entrée de l’ex-Auberge de la Saule, les enseignes ont disparu.

Le communiqué officiel de Claude Vermorel.

Je voudrais tout d’abord remercier les journalistes et la presse locale pour avoir permis à l’association la sentinelle 1905 de se faire connaître médiatiquement.

Je me nomme Claude VERMOREL, simple administré de Saint-Vallier et suis entré dans un combat local contre le projet de Monsieur Yunus Atak à la Saule. je suis le lanceur d’alerte qui a créé cette association. Avocat de profession je tiens à rappeler que mon engagement dans cette affaire locale est strictement citoyen sans aucun rapport avec mon métier.

Après l’appel du 7 juillet 2018, l’opération de résistance contre le projet de Monsieur Yunus Atak est désormais engagée et je remercie les très nombreux mails des citoyens de tous horizons qui m’ont soutenus et encouragés. Un peu de patience car il faut s’organiser.

Camus nous rappelle que Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde, en conséquence une mise au point sur les buts de l’association s’impose: pas de politique, pas rejet dune religion, pas de racisme, pas d’amalgame…Mais prescrire l’esprit de la République et le souffle du CNR.

L’on peut observer que les citoyens musulmans modérés n’ont rien à voir avec le projet de Yunus Atak, d’ailleurs certains me confient clairement ne pas être solidaires de son projet et ont peur d’être identifiés à cet individu.

Je demande à Monsieur le Maire de Saint-Vallier qui m’a reçu de nous donner sa position officielle car le « loup est entré dans la bergerie ». Il y a urgence. Pourquoi un projet similaire a échoué au Creusot par la seule volonté du maire du Creusot, qu’il a aussi échoué en Isère et pas à Saint-Vallier ? peut être grâce à la stratégie de Yunus Atak qui a été rusé (Chat échaudé craint l’eau froide).

Le projet de Yunus Atak, c’est bâti sur le mensonge, donc c’est suspect.

En effet, nous ne saurions nous satisfaire de la part de cet individu d’approximations, de pseudo-garanties qui pourraient dissimuler des intentions peu conformes à l’esprit de notre République héritière des lumières.

Qui le finance ? D’où viennent les fonds pour l’achat et la restauration des bâtiments ? Quels sont ses buts non avoués ? Quels sont les liens avec l’inquiétante organisation Millî Görüs qu’il préside à haut niveau? Quel est le rôle du régime de Monsieur ERDOGAN  et de ses services de renseignements? Peut on accepter un tel projet dans le bassin minier ? Quels effets sur la vie locale ?

A cela nous n’avons eu jusque là comme seule réponse que ce que dit l’inquiétant Monsieur Yunus Atak dans la presse, et nous serions bien naïfs de le croire au vu de ses antécédents en Isére notamment où les institutions ont su faire barrage.

Nous notons une première victoire dans l’initiative médiatique : l’agrément pour l’accueil des enfants sera probablement examiné avec prudence par les services de l’état. J’ai la faiblesse de penser que la conformité de la sécurité du deuxième étage du bâtiment ne semblerait pas de nature à satisfaire les critères réglementaires exigés. Hé oui une démocratie c’est un état de droit. Nous ne sommes pas encore dans la « démocrature » de la mer Egée où les droits de l’homme (Et d’avantage ceux de la femme) ne sont que l’ombre d’eux mêmes.

Nous pourrions organiser une assemblée générale en septembre. Voir avant. Je reste à l’écoute des mails sur la boîte lasentinelle1905@gmail.com, auxquels je réponds. Le pluralisme est souhaité. C’est une action exclusivement citoyenne. Il va de soi que les valeurs de ce type d’Islamisme dit politique n’est pas conforme avec les valeurs humanistes que nous entendons défendre. Le progrès ne saurait se conjuguer avec l’obscurantisme et la négation des droits humains véhiculés par l’organisation Millî Görüs et ses adeptes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *