Saint-Vallier – Les petites phrases du DOB

La passion n’était pas franchement au rendez-vous, mardi soir à l’ECLA à Saint-Vallier à l’occasion du premier conseil municipal de l’année (lire le conseil municipal, un parfum des élections municipales).

Même le débat d’orientation budgétaire n’a rien apporté de nouveau sur le front des idées. Voici néanmoins les « petites » phrases qui méritent toute votre attention. Extraits.

Alain Philibert (maire): « Plus nous faisons des efforts, plus il faudra en faire. Heureusement, nous avons une gestion saine même si les dotations de l’Etat baissent. A quoi pouvons-nous attendre avec la suppression de la taxe d’habitation? »

Martine Durix (opposition sans étiquette): « Vous affichez de beaux résultats, je ne partage pas le même point de vue. Quand vous dites, il n’y a pas de dérapage, mais ne pensez-vous pas avoir dérapé avec le gymnase Potignon, le plus beau du département, le rachat de la résidence des Tilleuls, le double remplacement des fauteuils à l’ECLA, le parvis de la mairie qu’il faut sécuriser pour ne pas glisser sur le bois, la salle Mandela et son plafond à vagues. Et j’ai lu dans la presse que, pour ambition, vous allez entretenir l’existant. Saint-Vallier doit se tourner vers les petites communes environnantes, mutualiser les services. Je ne cautionne pas votre débat d’orientation budgétaire ».

Richard Taiclet (premier adjoint chargé des finances):  » Avec madame Durix, c’est une politique de rigueur. Effectivement, il y a un travail de priorisation des dépenses. Nous ne sommes pas en désaccord, vous pourriez voter le budget. Ici à Saint-Vallier, nous ne construisons pas des cabanes, nous avons un très beau gymnase. La dépense, 2.5M€ n’est pas inconsidérée. (NDLR: l’adjoint évoque alors les difficultés avec la jeunesse aux Gautherets). C’est terrible de voir des gamins laissés à l’abandon! Comment des gens qui ont souscrit à une politique d’austérité, viennent vous donner des leçons. Ce sont Hollande, Valls, des amis à madame Durix (qui a été membre du bureau local PS avant de le quitter). C’est quand même incroyable! Nous souhaitons une police de proximité pour aider les jeunes en difficulté. Tout ceci est l’aboutissement d’une politique menée par Sarkozy, Hollande, Macron ».

Alain Philibert: « Madame Durix, si vous étiez maire, la ville serait triste, il n’y aurait pas de gymnase Potignon. Où iraient les enfants? Le CSL gym compte 200 licenciés. Nous avons un gymnase dans les normes, ce n’est pas du luxe. Les Tilleuls, nous l’avons achetée, faire des travaux, vous n’allez pas nous le reprocher. L’ECLA, oui nous avons refait les fauteuils, une fois, pas deux. Aujourd’hui, le centre culturel Louis Aragon, nous ne pourrions pas nous le payer. Le parvis de l’hôtel de ville, sur le bois, on peut glisser alors nous l’avons sécurisé. La salle Mandela, nous ne recevons que des félicitations. Nous oublions les Gautherets? Non. Nous allons refaire le relais-service qui deviendra une mairie annexe, sans oublier l’arrivée de la fibre et en priorité aux Gautherets. Ca vous dérange?

Oui nous entretenons notre patrimoine. Qu’auriez-vous fait à notre place ?  Moi avec vous à la mairie, j’aurais quitté Saint-Vallier ».

Martine Durix: « Ce serait bien ».

Alain Philibert: « Voilà, je dérange. A Saint-Vallier, on ne gaspille pas l’argent même pour les vins d’honneur parce qu’on nous reproche d’offrir seulement des petits gâteaux secs ».

Jean Bernard

2 commentaires

  1. Causetoujourstuminterès

    Aujourd’hui les corbeaux volent à l’envers pour ne pas voir la misère intellectuelle de nos édiles !
    Le discours officiel ne souffre pas les égratignures, ils ont raison, ils savent ce qui est bon pour le peuple…

    • Anonyme (bien sur) sous le pseudo- ca…resse- Il serait bien pour votre réflexion et un travail sur vous-même de méditer cette citations d’Euripide :
      « le language sensé paraît toujours dénué de sens à l’ignorant »
      Portez-vous bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *