Saint-Vallier – L’opposition fulmine contre le maire

Martine Durix et Denis Beaudot de l’opposition municipale à Saint-Vallier ont organisé hier soir une conférence de presse. Motif, le refus de la mairie de rendre public l’arrêté d’embauche du fils du maire à l’entretien des cimetières et ce, malgré un courrier du sous-préfet. Entre temps, l’arrêté a été retiré…

L’actualité est fleurissante à Saint-Vallier. Sans doute le printemps. Depuis l’annonce par L’informateur de Bourgogne de l’embauche du fils du maire à l’entretien des cimetières de la commune de Saint-Vallier, le temps se gâte. Cette décision a été diversement appréciée et commentée. A cette époque, l’opposition a réagi laconiquement. C’était pour mieux revenir à la charge d’où la conférence de presse organisée hier soir par les deux protagonistes de l’opposition municipale, Martine Durix (sans étiquette) et Denis Beaudot (LR).

Même si Alain Philibert est dans son droit d’embaucher son fils à la mairie, moralement, à la section du Bassin minier du parti communiste français, dans l’entourage du maire et une partie de la population, la pilule passe mal, même très mal parfois. L’opposition a donc demandé l’arrêté pris par le maire portant sur le recrutement de son fils. « Il y a deux semaines,  cette demande nous a été refusée » raconte Martine Durix, « parce qu’il est nominatif, nous a-t-on répondu ».

Réponse du sous-préfet avec copie à Alain Philibert

Aussitôt un courrier est adressé au préfet et sous-préfet. Eric Boucourt répond: « je vous invite à réitérer votre demande auprès du maire de Saint-Vallier à qui j’adresse copie de ce courrier » (lire ci-dessous).

Ni une ni deux, Martine Durix retourne en mairie mercredi. Personne n’est disponible. Elle revient jeudi matin. Christian Delaforge, le directeur général des services lui assène : « Tu ne l’auras pas (l’arrêté), il a été retiré ».

« Retiré, ça veut dire quoi ? » demande-t-elle.

« Tu demandes à Vermorel (NDLR: en sa qualité d’avocat) « . Toujours pas d’arrêté.

Jeudi après-midi, Martine Durix et Denis Beaudot se rendent à la mairie et toujours pas d’arrêté.

Entre temps, les deux élus de l’opposition, par l’intermédiaire de maître Claude Vermorel, ont adressé un courrier à la chambre régionale des comptes.

Pourquoi ne pas rende public l’arrêté du recrutement du fils du maire ? « Si l’arrêté a été retiré, il n’y a plus d’embauche » estime Denis Beaudot.

Fait curieux, ce jeudi matin, le fils du maire « a été prié de rentrer chez lui, tu ne travailles plus » relate le conseiller municipal LR qui tient cette information des services techniques.

Effectivement, ce jeudi après-midi, Gérald Philibert n’occupait pas son poste. Il a été remplacé. Temporairement, définitivement ?

Denis Beaudot  demande la démission du maire

Rien ne va plus à la mairie de Saint-Vallier. « Ils ont la tête dans le sac » lâche Denis Beaudot. « Il est quand bon de rappeler que les élus doivent respecter la loi » ajoute Martine Durix. « Y a-t-il eu entourloupe dans l’embauche ? Tout est flou » soulève le conseiller municipal.

Cette fois-ci, les deux opposants à Alain Philibert montent fermement au créneau. Ils en ont marre. Combien de fois n’ont-ils pas été rabroués en conseil municipal, Martine Durix plus que d’ordinaire. « Nous ne pouvons pas avoir confiance en ces gens-là. Je comprends pourquoi le DOB (débat d’orientation budgétaire du 13 février dernier) a été retoqué par le préfet (NDLR: un conseil municipal est prévu lundi 25 mars à 19h pour reprendre le DOB) »  affirme Denis Beaudot.

Rétention de document, DOB à revoir, « le maire est-il encore capable de gérer la ville? Et ceux qui l’entourent à la mairie, ont-ils toujours le doigt sur la couture, le soutiennent-ils toujours ? Ils doivent se prononcer. Pour ma part, je demande la démission d’Alain Philibert » déclare sans ambages Denis Beaudot.

A Saint-Vallier, le printemps est précoce. Le température ambiante monte constamment. La colère de l’opposition aussi.

Jean Bernard

 

Saint-Vallier – Le maire embauche son fils à la mairie

 

15 commentaires

  1. Bonjour à tout les communistes et apparentés ainsi qu’a tout les défenseurs irréductibles du Maire de Saint Vallier.
    Effectivement il y a peu ils sont allés jusqu’à menacer à mots voilés le lecteurs de l’informateur qui écrivaient qu’il y avait forfaiture (en terme féodal) qui s’ignifiait renier une parole de transparence.
    Et bien nous voyons aujourd’hui que tout les mots ont un sens.
    Embauche en douce; arrêté caché puis retire (qui y a t’il de si important sur celui-ci ?) FILS renvoyé chez lui ( fait il encore parti de employé Municipaux ou bien sera t’il rémunéré à la maison).
    Voilà ainsi résumée la saga du Maire communiste de Saint Vallier.
    Maintenant la balle est dans le camps du pcf. Soit ils savent laver le linge (pas entre eux) où bien ils seront hors jeux pour donner des leçons de morale et faire croire qu’il sont du côté du Peuple.
    Bien à vous.

  2. Nous les citoyens, quand nous votont pour un maire et son équipe, ce n’est pas forcément l’étiquette qui nous motivent. C’est souvent l’énergie à être au service de sa population, défendre au mieux les intérêts de sa commune,assurer une bonne gestion des fonds publics alloués et promouvoir un dynamisme culturel et associatif pour permettre un « bien vivre dans notre ville ».
    On en est loin aujourd’hui ! Et pourtant St Vallier possédait un beau potentiel!
    Cette affaire est une affaire de trop ! Dans le contexte actuel et surtout les besoins urgents dans d’autres secteurs, la création de ce poste est elle nécessaire ? Cela a t’il été énoncé en conseil municipal ? Certe, un membre de famille a aussi le droit de postuler à titre individuel, encore faut-il que l’embauche soit faite dans le respect des procédures. Là! suspense !
    Parmi les élus actuels, il y a des personnes de valeurs. Mais dommage, qui ne dis rien, consens !
    Personnellement, au regard des derniers incidents depuis 2 ans, j’aurais posé ma démission.
    Pour finir, il serait bon que l’opposition s’unissent pour donner un nouveau souffle à notre ville. Il est peut-être temps de voir si l’herbe serait plus verte ailleurs…

  3. J’aurais bien aimer avoir cette place . Pourquoi ne donne ton pas une chance aux personnes comme moi de travailler a la mairie . il faut connaitre Pierre . Paul . Jacque pour avoir un coup de piston pour être employer a la mairie .Je suis intérimaire depuis de nombreuses années dans l’industrie . un emplois stable serais la bienvenue pour moi . La Précarité j en ai marre . A bon entendeur!!!!!!!

  4. La question est : maintenant que nous sommes privés de la seule personne qui, selon le maire, avait la compétence pour le poste, qui va bien pouvoir désherber le cimetière ?
    Et juste au moment où la végétation redémarre, pas de chance !

    • Je suis d’accord aussi pour la démission du maire qui n’a jamais été présent lors de gros dossier comme l’affaire linky. Çela en est trop !

  5. Ah ces petits rigolos….c est moi le fameux fils du maire…je voudrais dire à toutes ces personnes que je serais pas payés de ces 3 semaines de travail.que j ai démissionné de mon ancien travail et que de ce fait je ne toucherai même pas le chômage. Cette place,servir ma ville,personne ne la voulait autant que moi….personne n aime autant st vallier que moi…J aurais préféré me faire virer pour un travail mal fait,des absences,ou des abus…J aurais aimé avoir du temps pour prouver que je la méritais…me faire virer parce que je suis le fils de…servir de bouc émissaire pour assouvir l envie de l opposant.chapeau l humanité !!!!Je mets au défi quiquonque d aimer plus st vallier que moi…

    • Moi aussi j’aime ma ville ! Mais pourquoi vous et pas une autre personne sans emploi ?
      Oui en effet « fils de » aide énormément et dans tous les domaines malheureusement, vous saurez Monsieur que des personnes qui travaillent depuis des années à la mairie ne sont toujours pas titularisées à ce jour !!!!
      Donc oui ras le bol des pistonnés

  6. Bonjour a tous
    n’étant ni de gauche ni de droite
    je demanderai simplement un genre d’arbre généalogique
    avec les noms de tout le personnel de la commune et les liens de parenté entre eux

    cela pourrai certainement ramené le calme

    Mme Durix demandé au service communication ils vont bien vous faire sa !

  7. Désolé pour vous, Gerald, vous semblez sincère …

    Le problème dans cette histoire semble être le manque de transparence, de communication …

    Je vous souhaite de retrouver rapidement un travail rémunéré comme il se doit !

  8. A Robert,
    il faut arrêter de se faire des films , je répète nous écrivons tous dans une tribune libre, et souvent sous des pseudos . Concernant le terme de forfaiture , je me suis déjà expliqué à titre personnel et non au nom du PCF.il n’y a aucune menace de qui que ce soit , chacun peut dire ce qu’il veut, sauf qu’ à un moment tous autant que nous soyons et moi le premier , faisons attention de ne pas tomber dans la diffamation.
    Et je répète , je suis communiste , je trouve qu’il y a faute morale et politique.
    Cordialement

  9. A Fred…
    Votre idée d’arbre généalogique est géniale ! Et juste pour rire, développons cela aux villes voisines de Blanzy, Montceau… il y aura de belles surprises ! Et comme je suis joueuse, je pronostique la première marche du podium à la commune la plus peuplée !

  10. Bonsoir à tous
    Le problème dans cette affaire n’est pas le fait que ce soit le fils du maire qui ait eu le poste ; après tout, il a le droit de postuler comme tout un chacun ! le problème donc, est la manière dont cela s’est passé.
    Et pour savoir la vérité, faisons confiance à la justice, car nul n’est au dessus des lois dans notre pays démocratique, ce n’est pas l’URSS !
    Si l’arrêté a été retiré, qu’il est invisible, cela prouve qu’il y a sûrement quelque chose de pas très clair là-dessous !
    Patientons pour connaître le dénouement de cette affaire !

  11. Bonjour,
    Mr Philibert, avant de dėmissionner d’un poste il faut rėfléchir un peu. Avec votre père comme maire de la commune c’était couru d’avance que ça ne passerait pas.
    Ce n’est pas un problème d’opposition mais d’éthique et je suis sidéré que votre père ne l’ai pas anticipé.
    Les réactions n’ont rien à voir avec vous et oui Mr Philibert vous n’êtes pas le seul à aimer St Vallier, d’ailleurs faites vous parti d’une association sportive ou culturel sur notre ville.Il y a des personnes qui prouvent tous les jours qu’ils aiment St Vallier par leurs actions et il y a aussi des chomeurs qui auraient méritė autant le poste que vous certainement, mais malheureusement c’est le flou total sur les conditions de votre embauche.
    Signé par un des « Rigolos »

  12. Bonjour,

    Se qu il faut essayer de comprendre: personne ne met pas en doute votre capacité à tenir un tel poste et votre amour pour la ville.
    Malheureusement c est vous Mr Philibert G. qui êtes devenu le dindon de la farce. Votre père aurait dû être en capacité d enticiper les réactions à venir avant de vous recruter. Dans le climat tendu actuel sur le plan national et un an avant les élections communales, ne me dites pas que lui, ses adjoints et même le DGS n ont pas mesuré l’ampleur d un tel recrutement.
    Soit c est de la naïveté j espère que non soit c est un suicide politique collectif dont malheureusement vous faites partie des dommages collatérals. Vous vous en prenez à l opposition, ce que je peux comprendre mais ça aurait été l inverse ? Quelles réactions des citoyens, de votre père à une telle embauche.
    C est vrai des petits fils de maire, des frères des sœurs, des maris ou femmes d agents on été embauchés dans cette même collectivité, mais comme je l ai écris plus haut c était à un moment où le contexte politique et social était comme ces derniers jours, plus doux plus ensoleillé.
    Mr Philibert G. je vous souhaite plein de courage en espérant que vous continuez à aimer votre ville comme vous l avez aimée jusqu à houjour d hui.

  13. Il n’y a pas que le Maire et son fils qui doivent démissionner. Certaines personnes de la mairie devraient en faire autant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *