Saint-Vallier – La majorité a l’ambition de faire grandir la ville, l’opposition est sceptique

En septembre dernier, visite de David Marti, président de la communauté urbaine au centre-bourg rénové.

Au Bey, les nouvelles installations sont sous vidéo surveillance.

Le dernier conseil municipal à Saint-Vallier a été riche en émotion _ avec la prise de parole du maire Alain Philibert après sa longue absence _ , en événements avec la création d’un groupe d’opposition de gauche composé de David Swiatek et Daniel Laroze, l’arrivée de Rafaël Fréniche en lieu et place de Loïc Mentré dans les rangs de l’opposition  « Saint-Vallier Un Nouveau Souffle, Une Nouvelle Ere » et, enfin, le vote du budget primitif 2021.

Il se monte dans la section d’investissement à 6 491 578 € et en section de fonctionnement à 12 504 065 €.

« C’est le premier budget de la nouvelle mandature » énonce Christophe Dumont, premier adjoint chargé des finances. Face caméra _ la séance était retransmise sur la page Facebook de la ville _ , l’argentier de la commune ne cache pas son inquiétude en raison du contexte national. C’est pourquoi, « il s’agit d’un budget prudent et ambitieux » note-t-il avec pour objectifs d’accompagner les plus défavorisés, développer les services, améliorer le quotidien des habitants, faire grandir Saint-Vallier, la rendre plus attractive.

Investir sans emprunter

Ambitieux, prudent « avec une gestion rigoureuse qui va permettre plus de 2 M € d’investissements, sans recours à l’emprunt » précise avec satisfaction Christophe Dumont qui rappelle les grands axes de la politique de la majorité, à savoir l’éducation (1.5 M € de fonctionnement), la culture « que nous soutenons » avec 630 000 € en fonctionnement, la solidarité, le maintien des subventions aux associations et la réalisation d’une crèche à la résidence des Tilleuls (500 000 €).

« Ce budget, notre groupe ne le votera pas, nous nous abstiendrons » fait savoir Denis Beaudot qui s’étonne que la majorité veuille faire grandir Saint-Vallier alors « nous perdons chaque année des habitants ».

« Mais citez-moi une ville en Saône-et-Loire qui augmente sa population, peut-être Chalon et Mâcon ? Nous avons un problème de delta entre les naissances et les décès. Chaque année nous perdons 40 habitants » lui répond Alain Philibert.

« Dans les faits, il ne passe rien à Saint-Vallier » poursuit le leader de l’opposition. « Où sont les voies douces, ces pistes cyclables, combien ont été réalisées ? Certes, la rénovation du centre-bourg est une réussite mais où sont passés les arbres, la biodiversité dans ce quartier ? Sans compter que vous avez pris un engagement sur l’Auberge de la Saule (Ndlr : un possible rachat) mais je ne vois rien en 2021. Qu’allez-vous faire pour l’Auberge ? »

« Les pistes cyclables, nous les demandons (Ndlr : une compétence de la CUCM). Les arbres, les commerçants n’en veulent pas pour ne pas perdre du stationnement. Quant à la biodiversité, quand j’observe des agriculteurs arracher des haies… »  réagit le maire. « C’est pour replanter derrière » affirme le conseiller LR.

Christophe Dumont éclaire à son tour Denis Beaudot sur l’Auberge de la Saule, « vous n’avez peut-être pas vu dans le PPI (Plan pluri annuel d’investissement), la ligne acquisition immobilière ».

On ne parle pas du personnel au conseil municipal

David Swiatlek, désormais dans l’opposition de gauche, très attaché à son quartier des Gautherets, montre son désarroi. « Nous allons fêter le centenaire du quartier alors que des habitants vivent dans des taudis. Ce n’est pas le tout de faire une fête au milieu d’un quartier délabré » lance-t-il. Il pointe alors les bailleurs, l’OPAC et Habellis. Il profite aussi du moment pour revenir sur le mal-être des agents de la commune, sujet abordé par Denis Beaudot au dernier conseil et ce mercredi en raison des « nombreux arrêts de travail ».

Alain Philibert voit rouge. « Le conseil municipal n’est pas le lieu où on parle des agents ».

« C’est juste pour vous alerter » reprend David Swiatek.

« Ce n’est pas lieu. Pour le mal-être, les agents peuvent s’adresser aux instances » insiste le maire.

Sandrine Lonak (opposition) saute sur l’occasion pour envoyer un message à la majorité. « On dirait que nous sommes des chiens qui allons mordre aux mollets ».

Dans son style, mordant, Rafaël Fréniche l’est. Les inégalités sociales à Saint-Vallier l’inquiète notamment les 216 personnes qui bénéficient de l’épicerie sociale. « C’est déjà trop, alors que monsieur le maire parle des nombreuses constructions de maisons individuelles et des piscines (Ndlr : c’était pour expliquer l’attractivité de la ville) ».

Dans le domaine de la sécurité, alors qu’à la cité du Bey, si souvent insérée dans la rubrique faits divers, le calme est revenu. Le city stade et le local jeune sont toutefois équipés de vidéo surveillance. D’autres caméras sont envisagées sur la commune. Rafaël Fréniche préfère une police municipale. « Nous aurions besoin d’une douzaine de policiers pour avoir des résultats » estime Alain Philibert. Donc pas d’actualité.

Le budget primitifs 2021 est adopté à la majorité. Le groupe de Denis Beaudot s’abstient, l’opposition de gauche également.

Jean Bernard



Question diverses

Celle de Davis Swiatek sur le nouvel impôt (foncier bâti) voté par la communauté urbaine. « Qu’en pensent le maire et son premier adjoint ? »

« Ce n’est pas de la compétence de la commune. La communauté a voté, 65 pour, 6 contre. La décision est prise, le mal est fait » lâche Alain Philibert.

Daniel Laroze demande « combien de personnes ont été vaccinées à Saint-Vallier ? »

« C’est l’affaire de l’ARS (agence régionale de santé) et de la préfecture. Je n’ai pas les chiffres » admet le maire. « Aux Tilleuls, 44 résidents sont reçu les deux doses, soit 82% » précise Danièle Gosse, adjointe à l’action sociale.

17 commentaires :

  1. Bonjour à tous,
    Pour les questions diverses ne pas avoir la réponse aux questions est désolant.
    Le Conseil municipal représente les administrés et est au service de ceux – ci, ne l’oublions pas.
    Toute question doit avoir une réponse, et cela dans les meilleurs délais.
    Concernant la nouvelle taxé sur le bâti, réponse
    Le mal est fait…..
    Ce n’est pas glorieux, on se croirait dans une cour
    D’établissement scolaire, il est peut être difficile de
    S’adresser à des adultes.
    C’est navrant ce comportement.
    Sophie.

  2. Monsieur Beaudot vous osez soulever le problème de biodiversité en centre ville !!! Et bien parlons-en… Dernièrement je suis allée marcher et en passant rue du Sable, j’ai pu admirer l’immensité de vos champs labourés ras la route ! Mais ou sont donc passées les haies justement si importantes à la biodiversité ??? Vous avez tout supprimé pour gagner un peu de terrain, quand est-ce que vous commencez à labourer la route ?

  3. Sophie je pense que vous devriez revoir le replay du conseil
    Vu votre questionnement on Parle on ne comprend pas tout mais on s’avance….. Donc (moi je l’ai bien regardé et écouté…)
    Les deux questions :sur le nouvel impôt « vous devriez prendre contact avec de président de CUCM ou les bureaux de Mr Marti »ils sont disponibles pour répondre à vos questions » et pour rappel pas tout le monde va le payer , et pour votre gouverne en aucun cas la mairie est décisionnaire de ceci.(ou tout simplement prendre rdv avec Mr Meunier qui est le premier vice président siègeant avec trois autres élus à la CUCM de notre ville.
    La seconde question était d’ordre personnelle
    Comme vous pourrez le revoir sur le replay presque tous les résidents des EHPAD le sont et le pourquoi du comment des refus se sont des décisions personnelles.on ne peut obliger quelqu’un a se faire vacciner la seule chose que vous auriez dû retenir c’est que la municipalité a prit en charge toutes personnes désirant se faire vacciner.
    J’espère avoir répondu à vos questions de manière limpide.
    Nous sommes loin de la cour de récré mais bien dans la réalité.
    Bonne fin de semaine cher madame.

  4. Tout d’abord, je tiens à souligner le retour de Monsieur le Maire, quoi que l’on puisse penser, il fait preuve d’un immense courage et d’une volonté notoire pour effectuer un tel retour après la période dévastatrice qu’il a pu traverser ! Cependant …..

    Une fois de plus, la « majorité » et cette fois-ci Alain Philibert en tête a montré un visage déplorable pour la démocratie ! Malheureusement, c’est le vrai visage des personnes qui dirigent notre commune !!
    J’ai regardé attentivement l’évolution des visages au fil des questions, et même avec le masque, on voit qu’il y a de la haine dans leurs yeux, du mépris dès que l’on vient les chatouiller sur des sujets épineux.
    Leur manière de balayer d’un revers de main les remarques émanant de personnes tout aussi compétentes voir plus qu’eux, leur façon de botter en touche dès que le sujet est brûlant, mais bon sang travailler ensemble pour le bien de notre commune et arrêter de vous gausser de telle ou telle réalisation… Je suis pourtant quelqu’un plus proche de vous que de l’opposition, mais j’ai vraiment envie de dire stop !! Redescendez sur terre !
    Depuis les élections, on ne vous voit pas sur le terrain, vous êtes transparents, Monsieur David Swiatlek lui a voulu être présent auprès des habitants, on a vu le résultat !
    Vous ne supportez plus les remarques comme le faisait fort justement remarquer Madame LONAK vous mordez tout ce qui bouge !!!
    Les adjoints agissent comme des toutous, en essayant de lire tant bien que mal les rapports qu’on leur a remis, leur lecture est soporifique sans enthousiasme, cela ne donne guère envie de les écouter !!!! Ah, ils ne respirent pas la joie de vivre.
    L’image que vous offrez depuis des mois déjà n’est pas digne de représentants d’une collectivité, ouvrez les yeux et les oreilles il y a de gros problèmes à Saint-Vallier cependant ce n’est jamais ni le bon moment ni le bon endroit pour en parler !
    Par exemple, quand j’entends Monsieur Dumont parler de tout ce qui se fait pour la culture à Saint-Vallier, j’ai envie de pleurer !!! De beaux équipements, on en a ça, c’est vrai, mais qu’en fait on ? Je suis certain que dans son for intérieur Daniel Meunier lui l’Homme de culture qui a tant œuvré pour cela a également envie de pleurer, ce n’est pas possible qu’il cautionne cela !!! Mais voilà il est redevable, la vice-présidence de la CUCM se paie ici par le silence et l’approbation de décisions même contraire a ses idées !
    Et que dire de la gestion du personnel ! Des arrêts à la pelle avec des agents au bord du gouffre, les départs qui s’enchaînent, mais finalement, c’est ce que souhaite la municipalité et surtout sa direction bicéphale, comment appellent t’ils cela déjà ? Ah oui une gestion et un encadrement de la masse salariale exceptionnelle !
    Les agents en « souffrance » n’osent pas parler, ils ont peur pour leur emploi et de toute manière, ils ont interdiction de parler aux élus tout comme les élus n’ont pas le droit de parler aux agents, et je citerai le célèbre duo comique Chevallier et Laspalès :  » Y’en a qu’ont essayé, ils ont eu des problèmes  » ….. N’est ce pas Monsieur David Swiatlek ?
    Enfin combien de sujets TABOU pourrions-nous évoquer !!! La majorité de Saint-Vallier critique le président MACRON pour la gestion de la France, mais Mesdames et Messieurs les élus balayez déjà devant votre porte, acceptez que vous ne soyez pas les meilleurs en tout (peut être même en rien) l’humilité reste une vertu importante !

    • Je vous rejoins Monsieur,
      La lecture des documents par les adjoints était soporifique.
      Leurs voix monocordes manquaient d’authenticité, de rythme et de conviction.
      Une seule personne semble bien maîtriser son sujet, c’est Mme Gérard, l’adjointe aux affaires scolaires.
      Sa voix est placée et donne envie de l’écouter parler.

  5. A quand un communiqué des syndicats ?!

  6. Monsieur Philibert, permettez moi d’avoir une pensée émue à votre encontre.
    Mais de grâce, terminez votre mandat.
    Votre 1 er adjoint n’est ni connu, ni reconnu à Saint-Vallier.
    Vraiment, ne lui passez pas la main. J’ai voté pour vous et non pour lui.
    Un valloirien.

    • Le conseil municipal est donc une chambre d’enregistrement qui entérine les décisions du directeur

      On vous dit que les questions de personnels ne sont pas de la compétence du cm

      Alors pourquoi on vote le régime indemnitaire par delib du cm

      Pourquoi on vote un pouvoir pour prendre un avocat contre des agents, trois recours perdus par la ville pour sanction annulées par le Juge pour excès de pouvoir?

      Quand on sait qu’on avocat qui défend une municipalité c’est autour de 6000 euros voit plus

      Les compétences du cm en effet peuvent concerner le personnel

      Ne serait ce que sa compétence exclusive en matière de création ou suppression de poste

      Alors ne nous prenez pas pour des benêts

      Le mur de Berlin est tombé

      La propagande c’est d’un autre temps

      Quand à Dumont c’est le maillon faible

      Espérons qu’il ne sera jamais maire

  7. Il y a bien des choses qui grandissent à St Vallier : les inégalités, le nombre de logements vides, les pas de porte fermés et les impôts.
    Je ne serais pas né à St Vallier, je serais parti tellement la situation est devenue déprimante. « St Vallier grandit » non mais quelle blague !

  8. J’ai voté pour Monsieur Philibert et non pour son premier adjoint !
    Si il lui passe la main, je me sentirai victime d’un hold-up.
    Je rejoins les commentaires ci-dessus.

  9. Mr Pierre Vérité
    Je rejoins votre analyse
    Quand tout va bien : bravo Mr le maire, bravo le 1er adjoint, on appelle ça de l’autosatisfaction pour ne pas dire autre chose sinon mon message ne passerait pas
    Quand ça va mal , c’est la faute des autres :
    exemple la CUCM, mais Saint-Vallier à 2 vice-président dont celui responsable du dossier économique, vous voyez de qui je veux parler, C’est celui qui est contre mais qui vote pour
    Le mal vivre des agents : mais qui est le patron ?Qui détermine la politique des ressources humaines ? Oui c’est le DGS, mais le DGS a un patron !
    Alors messieurs le maire et 1er adjoint prenez vos responsabilités , Vous vous dites de Gauche, mais votre comportement est plus proche de la Macronie, où sont les valeurs de gauche ? Vous n’écoutez pas les gens.
    Florence Gérard et Danièle Gosse maîtrisent leur action et leur sujet, mais les autres adjoints n’arrivent même pas à lire le document que le 1er adjoint a ecrit pour eux .
    Je voulais rappeler aussi l’indescence du 1er adjoint de se faire voter une prime exceptionnelle conséquente, quand on s’engage pour la commune, on s’engage pour l’argent ou pour donner de sa personne aux citoyens ? Ce n’est pas joli-joli

  10. Afin de coroborer les propos de boîte à clous, je dirai simplement que je ne comprends pas le silence des trois élus communautaires présents dans la salle lorsque Monsieur SWIATEK a évoqué le nouvel impôt sur le bâti. En plus était présent le premier vice-président de la CUCM….mais rien pas un mot.
    D’autre part vous avez raison, se faire voter une prime parce que l’on estime avoir beaucoup travaillé…….??!!!
    Allez donc dire cela aux personnes qui vivent avec 700 ou 800 euros par mois ou aux jeunes qui cherchent du travail et qui eux aussi voudraient pouvoir beaucoup travailler.
    Venant d’une personne qui se dit de gauche c’est vraiment petit petit petit !!
    Je croyais que lorsque l’on est élu, on travaille déjà pour ses concitoyens et non pour l’appât du gain.

  11. Et que dire des entreprises ou tout est plus facile car tout programmé d’avance. Vous vivez hors sol.

  12. La vrai gauche de proximité

    Une politique de proximité voilà bravo mr swiatek vos projets d’un clty stade pour les bois francs derrière la salle devos du mobilier urbain etc… Vivement le changement bravo pour l’avenir vive le bassin minier

  13. Quand je lis les commentaires qui accompagnent cet article je suis stupéfait !!
    Comment la ville de Saint-Vallier a t’elle pu en arriver là ?
    Monsieur Philibert, svp, vite reprenez la main, car votre majorité va de cafouillages en cafouillages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.