•  

Rentrée scolaire – L’allocation versée à partir du 18 août

Familles de France en bassin montcellien informe les familles d’enfants scolarisés ou en apprentissage sur l’allocation de rentrée scolaire 2020 qui se voit cette année revalorisée exceptionnellement de 25 % à 27  % selon la tranche d’âges.

L’association rappelle également aux parents les règles d’or pour limiter les frais lors des achats de rentrée.

6 commentaires

  1. Comment acheter une « paix » sociale en versant chaque année une « prime » aux familles faussement appelée « prime scolaire », c’est la raison pour laquelle on ne l’a distribue pas en forme de bons d’achats. Nombreux instituteurs et professeurs comme chaque année vont se retrouver face à des enfants sans fournitures en classe et se faire insulter par des parents qui vont trouver honteux que l’école demande l’achat de certains matériels. Je ne sais pas qui étudie les montants de ce treizième mois, pour mes enfants je n’ai jamais eut besoin de dépenser plus de 120€ pour trouver leurs fournitures complètes tant les prix sont dorénavant cassés dans les magasins. En attendant les magasins de téléviseurs et téléphones au logo de pomme vont augmenter leur chiffre d’affaires.

  2. il va se vendre des jeux vidéo et des consoles………

  3. tout a fait d accord avec FRANCK
    comment font ils le reste de l annee
    a croire que les gamins sont habilles vont chez le coiffeur et ne mangent qu au moment de la rentree
    par contre des litres d aperitif des teles des telephones voir meme des caravanes( j en connais) il va s en vendre!!!!!!
    Et en decembre ce sera la prime de noel aux chomeurs
    TRISTE FRANCE

  4. César donnait du pain et faisait des jeux dans les arènes pour le peuple, en faisant cela le peuple ne se révoltait pas ………

  5. de nombreux parents ne mettrons pas leur enfant a l ecole suite au covid
    qu ils remboursent la prime de rentrée scolaire

    • Croyez bien qu’ils n’ont pas besoin du COVID pour laisser leurs enfants traîner dans les rues, ce sont ces goss que l’on retrouve ensuite sans travail et qui crachent sur la responsabilité de la France qui ne les intègre pas. Ils se retrouvent sur le marché du travail savent à peine lire, écrire, je ne parle même pas du vocabulaire Français complètement déchiqueté, mais pour se plaindre et aller quémander les aides sociales ils vont savoir faire, pour le coup ils étaient à bonne « école ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *