Le Creusot – Charles Landre réagit à l’agression d’un commerçant

Charles Landre, conseiller municipal de l’opposition, n’a répondu à nos appels. Il nous a fait parvenir, dans la soirée, une tribune à lire ci-dessous.

Commerçant agressé :

notre honneur est de combattre frontalement la violence

3 traumatismes craniers, 2 oreilles recousues, 30 jours d’ITT, des menaces de mort. Voici ce qu’un commerçant du quartier de la Molette, roué de coups, a subi il y a quelques jours au Creusot. Il pense, avec son épouse, arrêter son activité et quitter la ville.

Cette situation est évidemment intolérable.

Ce déferlement de violence couvait depuis plusieurs semaines après qu’il ait seulement réclamé le paiement d’une consommation dans sa sandwicherie.

Je suis naturellement allé le rencontrer pour lui faire part de mon soutien total. J’ai vu une famille profondément meurtrie et un homme marqué physiquement par la violence des coups qu’il a reçu.

Cette agression est un des symptômes d’une situation qui se dégrade aux abords de la Molette et ailleurs et à laquelle il faut mettre fin. Il y a dix jours, une maison a été rafalée de coups de feu dans le quartier des Riaux, le trafic de drogue a repris à ciel ouvert dans de nombreux quartiers, des jardins et façades de maison ont été violemment vandalisés ces dernières semaines, d’autres commerçants et habitants ont été agressés en pleine rue et nous assistons quotidiennement à des rodéos urbains que leurs auteurs semblent réaliser dans un sentiment d’impunité totale.


La politique du silence, celle qui ne vise à ne pas faire de vague est moralement insuportable et socialement dangereuse.

Il faut au contraire combattre frontalement cette délinquance qui gangrène la ville et s’organise autour du trafic de drogue. Cela commence par les mots, la condamnation politique sans ambiguïtés de cette agression et le soutien nécessaire au commerçant violenté. En la matière, les silences sont pesants.

Il faut évidemment d’abord soutenir l’action de la Police nationale qui agit avec des moyens malheureusement trop faibles. Soutenir son action par les mots et les actes. Nous pouvons le faire à l’échelle communale, notamment par le développement d’une Police municipale de proximité avec des moyens et des prérogatives pour intervenir dans tous les quartiers, ce que la mairie s’est jusqu’ici toujours refusée à faire.

Chaque délinquant, chaque auteur d’acte violent ou délictueux au Creusot doit entendre qu’il sera combattu plus fermement et que tous les moyens seront mobilisés pour mettre fin aux situations de non droits qu’il se crée.

Bien sur, la délinquance croît sur le terreau de la misère sociale, du chômage et du désoeuvrement. Mais la misère n’excuse pas la violence. En revanche elle impose de revoir totalement les politiques d’intervention sociale et de médiation auprès des populations très jeunes. Elles sont manifestement en échec et le Creusot doit mieux inclure la jeunesse dans son projet de ville et prendre véritablement en charge ceux qui, parmi les plus jeunes, n’ont plus aucun cadre social et familial.

Aujourd’hui, l’urgence et le premier de nos devoirs c’est de dire à travers ce couple de commerçants à tous les Creusotins que la sécurité publique est une priorité et nous devons mobiliser massivement les moyens publics de la commune pour l’assurer.

Il est supportable qu’un commerçant envisage de quitter notre ville parce qu’il a été passé à tabac. Nous ne sommes pas dans un No Man’s Land où règne la loi du plus fort mais dans une commune Francaise. Et en France, plutôt que détourner le regard et baisser la tête, nous devons nous positionner collectivement comme des remparts face à la délinquance.

Alors à l’issue de l’ITT, en septembre, ce commerce rouvrira et nous devrons tous, l’y aider. Nous l’y aiderons. Il en va de notre honneur comme de l’avenir du Creusot.

Je m’engage personnellement pour la réouverture et l’avenir de ce commerce. Je les y aiderai. Parce que nous ne devons rien céder à ceux qui pensent, dans notre société fracturée, avoir le pouvoir de choisir qui peut vivre dans notre ville ou d’imposer une autre loi que celle de la République.

Charles Landre

6 commentaires :

  1. bonjour à tous, je suppose que Monsieur Marti maire du Creusot tancera un (…) adjoint au commerce dépassé , oui c’est surprenant mais à bien y réfléchir il n’est pas là par hasard et c’est bien dommage qu’il ne soit réceptif aux malaises du petit commerce Creusotin et petit n’est péjoratif dans mes propos. Nos commerçants méritent une attention non politique, une vraie Histoire Commerciale doit s’écrire, en finir avec la racaille bien installée, nos flics en danger quand un type vient régler ses comptes à coups de kala, quand les dealers donnent rendez vous par sms aux addicts (qu’il faut aider, voir un article du docteur Bouthier lâché par une majorité qui préfère ses « obligés » plutôt que l’émergence des esprits de saine liberté).
    Creusotins vos commerçants ont besoin de vous et leurs associations vous demandent de faire vos emplettes dans notre bonne et belle ville.
    Monsieur LANDRE est j’en suis certain l’Homme de la situation et tant qu’un (…) tirera les ficelles de cette ville, ma Ville sera moins attrayante, moins vivante pour nos commerces. (…) à l’heure du besoin de se serrer les coudes il nous faudra nous rassembler et revoir un cahier des charges qui va à vau-l’eau depuis des années, les CREUSOTINES et CREUSOTINS le valent bien, non!
    grandezoreilles

    • Bonjour

      En juin 2014 Nous étions 5 agents de sécurité pour surveiller la piscine, nous avons été obligé de demandé le droit de retrait pour menace de mort. Pourtant il y avait une équipe d’agents sécurité spécialisée médiation.
      Aujourd’hui moi je vie avec les séquelles phisique. C’est pour ma pomme.
      Le commerçant a bien fait de fermer pour protéger sa famille. Mort on ne sert à rien….

  2. Bravo ! Pour une fois, pas de langue de bois ! Nous devrions peut-être envoyer les élus de Montceau en formation ;-). La majorité prône le silence et le pas faire de vague pour évite les représailles 🙁

  3. Très bonne intervention mais je ne supporte pas l’excuse du soit disant terreau de la misère, quand on a pas la culture du travail rien n’y fait. Quand on ne cherche qu’à profiter d’un système en le détruisant tel un cancer anéanti un corps, les réponses doivent être en phase avec le publique en face. Arrêtons déjà l’immigration imbecile complètement hors de contrôle Qui consiste à faire rentrer en France des personnes qui ne viennent pas pour travailler et n’apporterons rien à notre beau pays avec des prétextes de regroupement familial ou des mariages blanc etc… baissons drastiquement les aides telles les allocations familiales qui permettront de réguler les naissances et donnera un nouveau souffle au pays dans tous les domaines, sécurité, financier, accès aux soins, chômage etc…

  4. Plus j entend Mr LANDRE et plus j aurait aimé le voir dirigé cette ville !! marre des personnes en place au Creusot !!!(…) ! Malheureusement pour les creusotins’, les prochaines élections sont Loin ! Bon courage a eux!

    • A Montceau-les-Mines on fait encore mieux en aidant Financièrement « certains Commerçants » à s’installer. Les lieux sont en fait des plaques tournantes de la drogue, des lieux qui installent une culture religieuse en ne proposant que des produits spécifiques, des commerces qui ne rapporteront rien à notre société puisque les chiffres d’affaires déclarés à l’administration fiscale sont divisés par 3. La Commune et au delà est totalement cocufiée et en redemande, je pense que le vote des habitants n’a pas finit de se retourner contre eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.