Municipales 2020 – La nouvelle aventure d’Hervé Mazurek à Blanzy

Hervé Mazurek est-il superstitieux ? « Si nous sommes élus » dit-il. Mais pourquoi une telle incertitude alors qu’à ce jour, il est le seul candidat déclaré à sa propre succession, qu’il vient de présenter sa liste de fort belle facture par ailleurs, renouvelée à plus de 50% et, à part la tenace odeur d’acétone (le parquet de la salle des fêtes est en réfection) qui a envahi la salle Coluche et irrite les narines, même en montant au sommet de l’église, la plus expérimentée des vigies ne détecte aucune liste adverse à l’horizon. « Oui mais, tant que nous ne serons pas le 27 février au soir (date limite du dépôt des listes en préfecture), je reste prudent » ajoute-t-il en aparté.

Après tout, sait-on jamais.

En attendant, Hervé Mazurek, plus détendu que le 28 novembre, date de l’annonce de sa candidature, a présenté ce mercredi soir, ses colistiers (29 + 2, moins André Papillon, malade) dans le souci de mettre chacun d’eux à l’honneur.

Lui-même le fut en introduction à la soirée par les belles paroles de Floriana Bouillot qui, en résumé, déclare, « Hervé Mazurek est un maire attentif aux Blanzynois, ouvert au dialogue, disponible avec de grandes qualités humaines ».

Flatté, il l’est, motivé encore davantage de voir autant de monde, une preuve malgré tout de l’intérêt que porte la population à l’action municipale.

Hervé Mazurek espère un vote d’adhésion

« Car le plus dur commence. Le plus exaltant va être de convaincre les habitants de notre projet », attaque le maire-candidat, soucieux d’emmener dans son sillage une population à même de s’investir, « d’être acteurs d’une ambition basée sur le partage, l’humanisme et toujours avec cette volonté de se montrer ambitieux dans la valorisation de notre commune ».

La base de travail est jetée.

C’est dans les réunions d’appartements qu’Hervé Mazurek affectionne, où l’échange est sans ambages, qu’il s’est régénéré autour « des discussions sans filtres » précise-il. Là où se puise une certaine idée de la vie commune.

Bien sûr, disait-il fin novembre, il n’est pas la « pour vendre du rêve » mais contribuer à toujours améliorer la vie de chaque Blanzynois dont une des priorités est de revigorer l’offre de soins, _ « j’y travaille tous les jours » _,  sans omettre les améliorations qui se dessinent, l’aménagement de la RCEA, l’arrivée de la fibre, la rénovation du gymnase Jean Zay, celle de l’église, du centre-bourg, de la résidence Jean Rostand, « de travailler sur les chemins d’itinérances entre la Sorme, le canal, la Bourbince, les relier en voies douces en passant par le musée de la mine et mettre notre patrimoine en valeur ».

A ces tâches, Hervé Mazurek s’y consacrera, s’il est élu, pleinement. Maire et rien d’autre. Il reste néanmoins professeur des écoles.

Alors même s’il est plus facile de « gagner des kilos que la confiance des Blanzynois, nous avons 32 jours pour convaincre et faire du scrutin, un vote d’adhésion » espére-il.

Effectivement, le plus dur commence. C’est une nouvelle aventure. Quant aux kilos, c’est juste une question de volonté.

Jean Bernard

 

Toujours ensemble pour Blanzy

MAZUREK HERVÉ, professeur des écoles, 48 ans,rue du Bois Boulay

AMORIN-JOHNSON LAURENDA, comptable, 37 ans, rue Francis Poulenc

BEAUBERNARD LAURENCE, exploitante agricole, 51 ans, Montauloup d’en bas

BRENIER CONCETTA, contrôleur du travail, 61 ans, impasse des Mirauds

CLAIR JEAN-PIERRE, agriculteur éleveur, 56 ans, Montauloup d’en bas

DELORME KAREN, maître composteur, 38 ans, route des Thibourins

DEMANGE ISABELLE, retraitée ministère de la justice, 59 ans, rue Félix Clerc

FRIZOT JEAN-MARC, directeur association départementale en retraite, 67 ans, rue de la Bruyérette

GELET JEAN-LOUIS, ingénieur en retraite, 64 ans, rue Marcel Gueugneau

GIRARD-LELEU SÉVERINE, éducatrice spécialisée, 48 ans, rue des Grands Champs

GRAND CHRISTIAN, cadre fonction publique territoriale en retraite 66 ans, rue des Communautés

GRÉMY CHRISTINE, agent Michelin, 50 ans, rue du Méplier

HAMON JEAN-CLAUDE, assistant familial, 57 ans, rue du Puits Trois

HUMBLOT JEAN-MICHEL, opticien, 53 ans, rue de Marmagne

LAURENT ALEXANDRE, responsable de centre, 24 ans, rue de la Prise d’eau

LEDEY CORINNE, femme de ménage, 48 ans, rue Paul Valéry

LEMOINE FRÉDÉRIQUE, enseignante retraitée, 68 ans, rue Varmancourt

MARMORAT JULIAN, expert en prévoyance, 33 ans, rue de la Charbonnière

MARTIN MAURICE, retraité de la profession bancaire, 73 ans, rue des Grandes Bruyères

MÉNY ÉRIC, directeur médico-social, 60 ans, rue du Méplier

MONTARON-CLÉMENT SOPHIE, agent commercial dans l’immobilier, 39 ans, impasse de la Villa

MONTEL ROGER, agent technico-commercial retraité, 68 ans, rue Jean Moulin

MONTMARON MICHEL, retraité de l’électronique, 62 ans, rue Georges Bizet

PAPILLON ANDRÉ, agent des mines retraité, 75 ans, impasse des Rompois

PARET MARIE-HÉLÈNE, garde d’enfants à domicile, 51 ans, rue du Méplier

PERRAUT LUCETTE, retraitée, 66 ans, rue d’Alsace

POLITI RÉMI, étudiant en master politiques culturelles, 21 ans, chemin de Montchevrier

RAVIER SANDRINE, secrétaire commerciale automobile, 38 ans, rue Varmancourt

SAVETIER JEAN-LOUIS, retraité fonction publique hospitalière, 66 ans, rue des Rompois

SOSNOWSKI CHANTAL, commerçante retraitée, 70 ans, rue Claude Dorléans

SOUFFLET MAGALI, agent territorial de bibliothèque, 45 ans, route de Montceau

15 commentaires

  1. on reste plus LREM que proche du peuple! à voir ceux qui seront présents à chaque CM
    (…)
    bon, avec déjà 30 ans de crédits à rembourser, ça promet!!! pas d’autre liste , donc ne reste qu’à aller voter blanc pour que cela compte

  2. Mr bc faites une liste et on Vera de quoi vous êtes capable😁😁

  3. Très cher BC,

    Vous devriez, pour avoir participé au CM de Blanzy, avoir l’honnêteté de reconnaître que les chiffres que vous avancez sont faux.
    D’autre part, votre connaissance du code électoral a besoin d’une bonne mise à jour car, contrairement à ce que vous semblez croire, les votes blancs sont, in fine, comptabilisés avec les nuls : non exprimés.

    Enfin. On ne peut pas à la fois chercher à détruire et tenir un langage honnête…

    Bien à vous,
    Michel Montmaron

  4. vraiment dommage qu’il n’y est qu’une seule liste
    il n’y a plus de démocratie
    encore les memes pendant 6 ans
    je n’irais pas voter

  5. Mr Antoinedesgeorges,
    La démocratie vous tient à cœur ? En tant qu’habitant de Blanzy, qu’est ce qui vous empêche de construire une seconde liste ? Quand à votre choix de ne pas aller voter, Mr Antoinegeorges, (grand défenseur de la démocratie), c’est Le DROIT DE VOTE acquis par vos aïeuls, que vous fragilisez ! Quelle attitude responsable !!!!

  6. antoine
     » il n y a plus de démocratie »?
    il n y a plus de démocratie au moment où l on interdit d avoir une autre liste que la sienne et cela n est pas le cas vous pouvez en créez une.donc nous avons pas la même définition de la démocratie , moi au moins je ne la déforme pas pour du pessimisme.

  7. bonjour micmont! les blancs sont considérés comme exprimés, donc sont dans le pourcentage , d’autre part , mon com n’est pas passé complet, car je vous rappelle si ce n’est pas encore omis, que vous vous disiez sur ce site ne pas être candidat!! votre crédibilité en prends un coup! pour Mr JO , à 71 ans , j’estime ne pas représenter l’avenir, maintenant , malgré nos demandes, personne ne voulait se mettre en avant pour prendre la suite, donc je ne me sens pas responsable! et vous , avez vous été candidat???
    bon j’arrête la, chacun fera ce qu’il voudra

  8. pour être plus clair:Décompte
    Lors des élections françaises, les votes blancs sont désormais reconnus et comptabilisés. Ils sont donc comptés depuis 2017.

    Les votes blancs sont décomptés séparément et annexés au procès-verbal. Ainsi, au premier tour des présidentielles 2017, il y a ainsi eu 659 997 votes blancs (et 289 337 votes nuls). Et 3 021 499 votes blancs au second tour (1 064 225 votes nuls). donc facile de calculer le pourcentage!

    • C’est bien ce que je disais, les votes blancs, bien que comptabilisés indépendamment sont au même niveau que les votes nuls : comptabilisés mais réputés « non exprimés ».
      Quand à vos insinuations concernant ma candidature, relisez mon commentaire de l’époque : vous supputiez que je serais colistier, à quoi je vous avais répondu que j’étais déjà colistier en 2014 et que, pour 2020, ce n’était ni à vous ni à moi de décider si je devais figurer sur la liste.
      Où avez-vous lu que j’affirmais « ne pas être candidat » ?
      Afin de rafraîchir votre mémoire (et de rétablir la vérité) voici le lien vers le susnommé commentaire :
      https://linformateurdebourgogne.com/blanzy-conseil-municipal-une-reflexion-de-bernard-chanliau-fache-le-maire/#comment-10223

      Ne déformez donc pas tout, s’il vous plaît, aux seules fins de faire preuve de méchanceté gratuite.

      Bien respectueusement,
      Michel Montmaron

  9. cher monsieur
    je ne peux que constater que vous même avez voté sans contrainte, ni contestation les budgets proposés
    que pouvez vous donc dire?

    « Dans la vie on ne regrette que ce qu’on n’a pas fait. »
    Jean Cocteau .
    respectueusement votre

  10. Merci BC pour le lien au journal du net ! Me voilà rassuré de vivre sur Blanzy ! En revanche, au vu de sa capacité de désendettement, j’espère que vous n’habitez pas Montceau ! Si tel est le cas…. je vous ferez livrer une palette de kleenex !

  11. Un peu de modération dans les propos ne ferait pas de mal.
    Déjà, dans  » Droit de Vote », il y a « Droit » donc je pense que le non votant a autant de droit que le votant et de même pour le pour et le contre.
    Quant à la Liste Unique, cela peut être dommageable, ne serais ce que pour contrebalancer et étudier les différences.
    Cela ne veut pas forcément dire que l’on tire à boulets rouges sur
    l ‘équipe en place.
    Le monopole dans quelque domaine que ce soit n’ est jamais très bon.
    La concurrence peut être source de motivation.

  12. pour Antoine , j’espère que vous avez vu que les chiffres ne concerne que 2018, et pour micmont, la mise aux normes de J rostand, hors achat monte à 2,7 millions d’euros sur 30ans en sachant que dans 15 ans , tout sera peut être à revoir, ? Mr Meny , dans votre déclaration de profession , vous êtes , je cite directeur-médico social? en ma présence vous avez déclaré avoir été mis dans un bureau et avez démissionné et être inscrit au chomage! clarifiez votre déclaration de situation professionnelle! là vous pourrez jugez les autres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *