Montceau – Un bananier en fleur au BDV, c’est beau mais inquiétant en même temps

On le mesure tous les jours cet été, il fait de plus en plus chaud. La sécheresse sévit et l’herbe qui jaunit laisse place à un paysage qui donne à réfléchir sur le dérèglement climatique.

A climat tempéré, on se dirige en France vers 2050 vers un climat tropical et déjà dans notre région, des espèces végétales commencent à « prendre leur pied » sur le sol français. C’est le cas du bananier. Certes, il pousse mais il est extrêmement rare de se mettre au régime de banane. Aujourd’hui encore, pour manger une banane par les deux bouts, c’est encore chez votre épicier qu’il faut se rendre.

Cependant, à Blanzy, Saint-Marcel, Toulon-sur-Arroux et même à Montceau-les-Mines, des bananiers sont en fleur. « Moi, j’ai pourtant planté un bananier, il n’a jamais fleuri » raconte Christiane Mathos, une experte de la banane martiniquaise quand l’heure du festival OMB sonne en mai à Montceau.

Sans doute n’a t-elle pas la main « jaune ». En revanche au Bois du Verne, dans le jardin d’une habitation place du marché, un splendide bananier prend toute sa dimension depuis une trentaine d’années.

« C’est un beau bananier » précise Jacqueline Blondeau. « Ce sont des amis dont la fille est mariée à un Martiniquais qui nous ont ramené un petit plant. C’est la troisième fois que notre bananier donne des fleurs » ajoute-t-elle. « La fleur produit de toutes petites bananes ». Les guêpes en raffolent.

« C’est une fierté d’avoir des fleurs de bananier ». Depuis trente ans, elle et son mari en prennent soin. Il est majestueux. « Il faut juste savoir que la tige qui porte la fleur, meurt juste après » explique Jacqueline Blondeau. Ce ne sont pas les tiges qui manquent.

« Ce n’est pas étonnant de voir aujourd’hui des fleurs de bananier à Montceau avec la chaleur qu’il fait » rapporte Christiane Mathos.

A quand une plantation de bananier à Montceau-les-Mines ? Inquiétant ? Sûrement… Un événement qui fera « datte ».

Jean Bernard

Un commentaire :

  1. Il y’a 25 ans, mon père avait planter un bananier derrière sont garage, et celui ci donnais déjà des bannanes…. Il suffit de bien le couper et le proteger avant les temperature basse……
    Donc pour moi, rien d’etonnant, ni d’inquietant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.