Montceau/Saint-Vallier – Et un campus en plus !

Après l’ouverture de la halle de maintenance, la mecateamplatform, un campus va sortir de terre. La formation est plus que jamais à l’ordre du jour.

Sans doute allez vous finir par croire que le Mecateamcluster situé à cheval sur Montceau et Saint-Vallier est l’unique site industriel du Bassin minier. Il est vrai qu’il fait ces temps-ci l’actualité, même depuis un an déjà avec la visite de François Hollande alors président de la République.

Depuis, cette grappe de sociétés (Mecateamcluster) ne cesse de faire parler d’elle et pas plus tard encore que ce vendredi 1er juin 2018 avec la pose de la première pierre de son campus Mecateam, premier centre de formation dédié à la maintenance des engins de travaux ferroviaire en France. Un événement donc !

De quoi rendre particulièrement heureuse Marie-Claude Jarrot, le maire de Montceau-les-Mines « car c’est un très beau projet » et de remercier, une fois encore les « parrains » que sont Didier Stainmesse, président de Mecateamcluster et Jean-Claude Lagrange, PDG de la SEMCIB qui a en charge l’aménagement de la plateforme avec sa halle de maintenance inaugurée le 17 mai dernier.

La formation est elle déjà en place mais dans des bâtiments provisoires d’où, depuis 2012, « 160 jeunes ont été formés » rappelait à juste titre Valérie Obriot, directrice du campus qui a donc pour ambition de franchir le cap de 5 000 personnes sur les dix prochaines années.

Invité de marque pour la pose de la première pierre, Eric Lombard, directeur général de la Caisse des Dépôts. Un investisseur heureux de voir des gens heureux autour de lui, d’entendre parler toute la journée de projets, de recrutements, d’innovation. « Ce pays est merveilleux quand je vois l’énergie des élus et des entreprises ». La Caisse des Dépôts « a donc rempli sa mission avec ce campus en entrant dans le capital et le financement » formulait le DG.

Car cette terre du Bassin minier et du Creusot sont des lieux chargés d’histoire. « Avec cette grappe (mecateamcluster), on reprend une continuité avec l’histoire industrielle » précisait Jérôme Gutton, préfet de Saône-et-Loire. Et quand bien même l’emploi industriel repart, « nous manquons de formation. Ce volet est déterminant ».

Le campus mecateam va y remédier en espérant que d’autres suivent la même voie.

Jean Bernard

Le campus mecateam en bref

Il accueillera en 2019 un bâtiment industriel dédié à la pratique (1300 m2) ainsi q’un bâtiment tertiaire pour l’accueil et la théorie (1500 m2), 3 voies-école de 350 mètres de long dont une voie Ligne à Grande Vitesse déjà opérationnelles.

L’investissement total est de 13.5 M€ dont 2.2 M€ financés par le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) par l’entremise de la Caisse des Dépôts pour le compte de l’Etat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *