Montceau – La sécurité avec son chapelet de formations se traite à Bellevue

Ils sont deux. Roland Chaussy et Mathias Christophe. A Montceau-les-Mines, ils sont à la tête  d’Activ’ Prévention dans les domaines et métiers de la sécurité. En somme, pour faire simple, ils forment aux métiers de la sécurité, un sujet très prégnant de nos jours.

Les deux hommes ont investi, de l’argent, mais également les anciens locaux de l’école Voltaire, les bâtiments situés à l’arrière de l’école occupés aujourd’hui par les Restos du Coeur. « Nous sommes locataires, nous louons à la ville de Montceau » précise Roland Chaussy. L’ensemble représente 600 m2 en surface.

Ce centre de formation a ouvert ses portes le 6 septembre 2021, un peu dans l’indifférence générale, alors que des travaux d’aménagements ont débuté en juin. Ils ne sont pas achevés mais déjà des cessions de formation s’y tiennent. La première a accueilli 7 stagiaires, la deuxième qui a débuté le 20 décembre, en compte 11. Tous viennent du bassin d’emploi (Montceau, Génelard, Saint-Vallier, Montchanin…) et sont envoyés par Pôle emploi avec qui « nous avons un partenariat » stipule l’un des boss.

Que font-ils ces stagiaires pendant quatre mois à Activ’ Prévention ? Déjà avant d’intégrer la formation, il faut montrer patte blanche, avoir une bonne moralité, c’est essentiel dans la profession. « Ils passent aussi un test élémentaire de lecture et de calcul » fait savoir Mathias Christophe. Il est quand même important de savoir lire les consignes.

La formation, ce n’est pas un centre de vacances

Pendant quatre mois, ils vont devenir de vrais professionnels de la prévention incendie et de la sécurité privée. Ce sont ceux que vous croisez dans les grandes surfaces commerciales ou à l’Embarcadère, à l’ECLA, à la Trèche dans leur pull rouge. Cette formation ouvre également un débouché dans la police municipale. « D’ailleurs nous avons un partenariat avec la police municipale de Montceau puisque que sur les 4 mois, 1 mois a lieu en entreprise » informe Roland Chaussy. « Attention, ce n’est pas une colonie de vacances. Le diplôme, il faut aller le chercher. Et pas question d’arriver en retard le matin ».

Sans quoi Activ’ Prévention assure de la remise à niveau, intervient auprès des entreprises, des personnels. « Nous proposons de la formation à la carte » souligne Mathias Christophe.

Les deux associés savent de quoi ils parlent. Ils ont lancé la même structure à Mâcon depuis 2016. Pour Montceau, ils ont répondu à un appel d’offres du Conseil Régional Bourgogne – Franche-Comté qui, au passage, prend en charge le financement des formations quand le stagiaire est demandeur d’emploi ou en reconversion. Sachez encore que la formation est rémunérée entre 400 à 700 €.

La sécurité a de beaux jours devant elle et la formation accompagne cette demande, chaque jour davantage, « surtout depuis les attentats » admet Roland Chaussy.

Jean Bernard

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.