Montceau – La multiplication des pins

Photos prises à l’entrée…

… du parc Saint-Louis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce n’est pas une affaire d’Etat et encore moins l’affaire du siècle sans quoi, il y a belle lurette que le New York Times en aurait fait sa Une.

Et pourtant, il y a eu abattage, des arbres sont morts dans le parc Maugrand et même Saint-Louis à Montceau-les-Mines. Ce sujet a fait l’objet d’une question au dernier conseil municipal de la part de Laurent Selvez (la gauche rassemblée) qui voulait connaître la raison de la perte d’une trentaine de pins, « parce que, ce parc Maugrand est un atout touristique, alors j’espère que vous allez en planter d’autres » précisait-il en s’adressant à Marie-Claude Jarrot.

En réponse, MCJ citait Platon! « Le perversion de la cité commence par la fraude des mots ». En somme, Laurent Selvez est un adepte d’abus de langage, d’un euphémisme trompeur pour les philosophes. « A l’entrée du parc nous avons coupé trois pins, ils étaient morts, contenaient des chenilles processionnaires ».

Gérard Gronfier, abattait une autre carte en demandant à Laurent Selvez pourquoi ne disait-il rien de l’abattage de pins devant Robot Coupe effectué par la communauté urbaine dont Selvez est vice-président?

Alors, où est la vérité, qui dit vrai? Cela méritait bien une enquête hautement philosophique. La marche permet de penser. Combien de pins ont été abattus dans le parc Maugrand où à l’entrée de Saint-Louis?

A Maugrand et à Saint-Louis (à l’entrée du parc), il y a bien plus de trois souches. Difficile de savoir exactement la date des coupes, certaines paraissaient récentes. A Maugrand, nous avons compté une bonne trentaine de souches.

De 3 à 30 pins, finalement la différence, c’est le 0.

Jean Bernard

Parc Maugrand

2 commentaires

  1. En fait c est une attaque de castors mutants,dresser par monsieur gronfier!!😂

  2. Riebschlager Dominique

    Chers Amis,ne vous battez pas,je vais vous mettre d’accord,sur la colline du CRAPAS il y a eu 42 pins couper entre Février et mi-Mars,sans compter les 3 de l’entrée et c’est très bien comme çà,de la SALOPERIE pour les humains et les chiens(la chenille processionnaire)a l’époque il n’aurait jamais fallut planter cette cochonnerie dans un PARC.
    Le promeneur du CRAPAS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *