Montceau – Eric Commeau, la porte des municipales est ouverte

Depuis novembre dernier et l’annonce en pointillé du départ en campagne pour les municipales en 2020 d’Eric Commeau, le futur vrai candidat est resté silencieux. Pourtant, avait-il indiqué, il dévoilerait son premier cercle de soutien avant Noël.

Les jours sont passés, l’année aussi et le directeur général des services à la ville de Chenôve, demeurait silencieux. Les gilets jaunes sont passés par là. « L’actualité a fait que j’ai préféré différer » explique-t-il aujourd’hui.

Il n’empêche que, dans l’ombre, la machine s’est mise en route avec notamment l’ouverture d’une page facebook « Energies citoyennes Montceau 2020 » et la parution d’un premier message (lire par ailleurs).

D’autre part, Eric Commeau et ses soutiens, lancent un premier rendez-vous pour le dimanche 10 février 2019 avec « Les p’tits dèj’ Montceau 2020 ». Un petit déjeuner au Nota Bene à partir de 10h. « Ici, nous débattons, échangeons, et inventons quel pourrait être le visage de Montceau demain. Dans la convivialité et la bonne humeur. Et vous? Vous avez des idées? Alors rejoignez-nous! RDV le 10 février », lit-on sur facebook.

Rendez-vous au Nota Bene… ? « C’est la gauche caviar » dit-on en retour au PS montcellien, la gauche prolétaire qui, elle, est proche de Laurent Selvez.

Eric Commeau en novembre 2018 assurait « oui, j’ai envie ». Désormais Commeau candidat aux municipales 2020 à Montceau-les-Mines, c’est une certitude.

A ce jour, ils sont au moins trois à briguer le poste de premier magistrat, Marie-Claude Jarrot, Lilian Noirot et Eric Commeau. Quant à Laurent Selvez, il en meurt d’envie. Il observe, écoute, jauge.

Jean Bernard

 

7 commentaires

  1. Ça me fait penser à quelqu’un pour les p’tits dej… pas vous ? Et pour les réunions débats egalement ! Un peu de ci un peu de ça…

  2. Est-ce qu’en temps qu’adjoint à la culture d’avoir été porteur de TSB, d’être à l’initiative de la Foire aux grattons fait que l’on appartient in facto à la »gauche caviar  » ?
    A méditer….

  3. Je ne suis pas au courant de tout, mais étant un proche de Laurent, voir la garde rapprochée comme certain disent, je n’ai pas eu vent de ces propos ! Alors attention au jeu médiatique et de ne pas régler ces comptes dans la presse ! Ça va pour l’un comme pour l’autre.
    Merci.

  4. Super nouvelle ! « gauche caviar »? c’est de celui qui mange tous les jours au resto en costume cravate que vous parlez ? ou de celui qui bosse tous les jours ! parce que pour le coup chez Eric que l’on peut croiser tous les samedis depuis des années sur le marché c’est plutot saucissons, pizza !

  5. Non merci. On a déjà donné avec eux. Ni Selvez, ni Commeau. L’un comme l’autre ont été à la mairie et on voit le résultat… catastrophique : suivant ! Et on aimerait bien savoir qui est derrière tout sa!!!!!!!

  6. Avant de parler d hommes, j’aimerai que l on me fasse un topo sur la différence entre une politique de droite et une politique de gauche.
    Un maire devrait avant tout oeuvrer pour sa commune et pour elle seule et laisser au placard les ambitions et les querelles politiciennes.
    Mais ne rêvons pas ,nous en sommes loin au vu des échanges entre madame le maire et son opposition.
    Quand verra-t-on une opposition constructive et non pas systématiquement contre tout : notre ville y gagnerait…
    L’espoir fait vivre…….

    • Je suis du même avis que vous. J’espere Que vous allez assister au conseil municipal de temps en temps car quand on écoute les propos tenus par certains ont se rend compte qu’il y a des perches tendues tant vers l’opposition de gauche quand ils disent des choses positives que vers la majorité, c’est Noirot, je vous avoue que jamais j’aurai pensé dire cela un jour mais il a pas tord dans ce qu’il dit et quand il parle son discours est intéressant et quand il y a de bonnes choses mises en place par la majorité actuelle ou même proposé par l’opposition ps, il le dit. Je trouve sa bien. Par contre, je préviens de suite : les commentaires méchants, haineux, de critiques etc. C’est pas la peine de les écrire, j’y répondrais pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *