Montceau – L’olympisme souffle sur la ville

Jusqu’en 2024, Montceau-les-Mines va respirer le parfum des Jeux Olympiques avec l’espoir d’être désignée base arrière en gymnastique et accueillir à Jean Bouveri certaines des formations internationales avant les Jeux. Tout est fait et sera fait dans ce sens.

« Alors participer à la semaine olympique et paraolympique est une suite logique à candidater pour 2024 » note aussitôt Marie-Claude Jarrot.

Ainsi du 4 au 9 février 2019, l’olympisme va estampiller la jeunesse montcellienne. « C’est l’occasion d’interpeller les enfants des écoles sur le valeurs de l’olympisme et de mettre l’accent sur le fair play, la santé, le handicap et l’égalité homme/femme » explique Claire Ayuso, en charge du dossier.

Rien d’étonnant que la gymnastique et le complexe Jean Bouveri participent à cette semaine olympique. Les 4 et 5 février, 10 classes de CE2, par demi-journée, vont découvrir les lieux et la discipline et même pourvoir échanger avec des gymnastes de haut niveau, Kevin Carvalho et Bastien Eloy. Les élèves auront même droit à une démonstration.

Le mercredi 6 février, il sera question de sensibiliser les enfants au handisport à Salengro avec la participation du comité départemental handisport. Et toute la semaine (du 4 au 9 février), se tiendra une exposition sur l’homme et la femme dans le hall du centre nautique.

Autant dire que Bernard Ponceblanc, président du comité départemental olympique et sportif est de tout coeur avec cette semaine olympique à laquelle le CDOS participe au même titre que l’éducation nationale.

Sa vision s’étend justement à tout le département qui, sous l’impulsion du président Accary, a mis en place une concertation pour les villes qui souhaitent accueillir des équipes nationales en base arrière des JO (Le Creusot pour le tennis de table, Autun avec le VTT et le BMX, Mâcon pour l’aviron, la lutte, l’escrime et l’équitation, Chalon et son centre nautique et le basket et Montceau avec la gymnastique). « Cela montre combien notre département possède un dynamisme sportif » se réjouit Bernard Ponceblanc.

Ainsi, jusqu’en 2024, chaque année, le Bassin minier sera le théâtre d’une action sportive. Les Jeux, vous verrez, c’est magique.

J.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *