Montceau – Des militaires en renfort au centre de vaccination

Communiqué de la Mairie – Fonctionnement du Centre de vaccination.

Avec la diffusion très rapide du variant Omicron, et l’augmentation exponentielle des cas positifs, la vaccination contre le Covid 19 est plus que jamais le moyen de se protéger, de limiter les cas graves, et d’éviter l’engorgement de nos hôpitaux.
Notre centre de vaccination, désormais installé dans les locaux de l’ancien centre de santé de la CARMI, au Bois-du-Verne, 7 rue des Ecoles, adapte son fonctionnement afin de booster la vaccination.
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h30, notre centre a la capacité de vacciner environ 350 personnes par jour sur 3 lignes.
Une ouverture exceptionnelle aura lieu le samedi 22 janvier, de 9h à 13h, avec le concours de l’armée, en présence de deux personnels de santé de la division militaire de Besançon, et de deux personnels administratifs de Chalon-sur-Saône.
Concernant la vaccination des enfants, le niveau élevé d’incidence chez les 5-11 ans rend essentiel l’accélération de la campagne vaccinale, notamment pour les enfants de cette classe d’âge présentant des facteurs de risques. Le Pôle Santé de la Ville de Montceau-les-Mines ouvre à partir du mercredi 19 janvier une zone vaccinale dédiée à ces enfants. Cet espace aménagé
spécifiquement pour les 5-11 ans sera ouvert tous les mercredis après-midi, de 14h à17h30.
Il est précisé qu’à ce jour, les jeunes de 11 à 18 ans ne sont pas éligibles à la dose de rappel.

Rendez-vous obligatoires au 0 800 009 110 ou http://www.doctolib.fr

Un commentaire :

  1. Attirer ainsi la population vers les centres de vaccination mérite des clarifications :
    – Que représente en gravité la diffusion rapide du variant Omicron, certes plus contagieux, mais surtout nettement moins dangereux ? Combien de cas graves réels ?
    – Quelle étrange mesure que celle des cas positifs, non représentatifs et surtout bien éloignés du nombre de personnes réellement malades ?
    – Pourquoi le « vaccin » continue-t-il d’être présenté comme la seule solution malgré ses déboires répétés, excepté et temporairement pour les populations les plus à risques ?
    – Serait-ce les malades qui engorgent les hôpitaux ou est-ce plutôt le résultat chronique du sabordage, année après année, des moyens et effectifs du système de santé publique ?
    – Quels bénéfices / risques de cette injection généralisée aux enfants de 5-11 ans qui sont pourtant très peu impactés par le Covid ? Pourquoi encore une fois le nombre de cas en justification principale ?
    – Combien d’enfants à risques en pourcentage ? Sur quels critères ?
    – Pourquoi recourir à un renfort anxiogène de l’armée ?
    Gageons qu’une information complète, précise et loyale sera présentée sur place. Lorsqu’en plus l’individualité de chacun sera prise en considération avant sa vaccination, nous avancerons vers un consentement libre et éclairé.
    Ne pas omettre l’importance de l’immunité naturelle favorisée à moindre risque par ce variant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.