Montceau – Bois du Verne : la cantine en entrée

Voilà un projet qui, malgré les explications, est apparu compliqué ou mal expliqué. Le projet de restructuration du quartier du Bois du Verne à Montceau-les-Mines, « des années qu’on en parle » dit-on justement dans le quartier. « On ne sait pas trop de quoi il s’agit ».

Il s’agit en fait de réunir les écoles Pompon et Anatole France avec au milieu une cantine et « nous allons commencer par construite la cantine. Il fallait bien commencer par quelque chose » indique d’entrée Marie-Claude Jarrot, mardi soir à la salle des fête du BDV devant une assemblée où habitants se mêlent aux enseignants. « Parce qu’il reste un point à régler, l’achat du bâtiment et du terrain de la Carmi » situé dans le périmètre du projet de restructuration, proche de l’école Pompon.

La Carmi (centre de santé Filiéris) vend à 650 000 €, la mairie a fait une offre à 300 000 € et, depuis, pas de réponse. « Je ne désespère pas que la Carmi accepte note offre » ajoute madame le maire.

Financièrement parlant, ce projet est lourd à porter. Le seul restaurant scolaire va coûter « aux environs de 1.4 M€, un bâtiment de 600 m2 avec le préau » précise Lionel Duparay.

Septembre 2019, début des travaux

Au budget 2019, il a été inscrit la somme de 600 000 € pour débuter les travaux. « Ce soir, nous avons des choses concrètes à vous dire » déclare Marie-Thérèse Frizot, maire-adjointe en charge de l’éducation. Un projet qui va se dérouler en trois étapes, d’abord la cantine, puis la construction du groupe scolaire et, enfin, la réalisation et l’aménagement de la maison des services publics que pourrait abriter l’ancien bâtiment de la Carmi.

« Le permis de construite de la cantine va être déposé la semaine prochaine, en septembre nous débutons les travaux » avance Marie-Claude Jarrot. Quant au groupe scolaire (maternelle et primaire), la fin des travaux est estimé à fin 2020, début 2021.

Gros chantier, gros projet. Il est certain, à la vue des plans de la cantine, que le paysage va prendre un sérieux coup de jeune dans cette rue Anatole France. « Nous construisons la cantine dans la continuité de l’école Pompon. Ce sera un bâtiment compact, bien isolé, en béton et structure bois, un lieu confortable avec des grandes ouvertures au sud et un terrain végétalisé. Nous travaillons sur l’acoustique avec des matériaux absorbants, des salles à manger pour 80 personnes, que les enfants s’y sentent bien » explique l’architecte  Patrick Bougeault.

Jean Bernard

Ci-dessous l’autorisation de programme du restaurant scolaire du Bois du Verne voté au budget primitif 2019.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *