Manufacture Gerbe – La Chine n’a pas coupé le fil

Il s’est dit et écrit beaucoup de choses depuis que la manufacture Gerbe a été placée en redressement judiciaire début avril dernier. Perdre sur le territoire du Bassin minier une tel fleuron de l’industrie textile, une marque prestigieuse et haut de gamme dans les bas et collants, paraissait inconcevable.

Toujours est-il que l’actionnaire chinois, le groupe hôtelier chinois, Chogqing Tianci Hot Spring, avait lui décidé de jeter l’éponge et plonger Gerbe, déjà en mal de diffuseurs suffisants, dans un gouffre financier.

Sauver Gerbe devenait impératif. Les Chinois partis, chacun rêvait d’un repreneur français et se gargarisait du label made in France 100% tricolore. Mais la finance, peut-être encore davantage dans le luxe, oblige parfois à des négociations dont le secret bien gardé, fait mûrir le fruit comme une abeille recherche le meilleur nectar des fleurs.

Alors quand bien même des élus ont tenté d’actionner les leviers même en direction d’un ancien ministre _ après tout, pourquoi pas ! qui ne tente rien… _ arracher Gerbe à la faillite a demandé un doigté très particulier. Même Alain Philibert, maire de Saint-Vallier a paru surpris d’apprendre que la famille Yang et son groupe Chogqing Tianci Hot Spring revenaient. « Mais c’est une bonne nouvelle pour Saint-Vallier. La production va rester sur le site, pour le moment » précise-t-il.

« Comme quoi, il suffisait d’attendre et laisser faire ceux qui savent » souligne Marie-Claude Jarrot, maire de Montceau-les-Mines et son regard bienveillant sur Gerbe.

Sans le retour de M. Yang, Gerbe disparaissait

En effet, à la surprise générale, le tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône, a jugé les offres de reprise des Ateliers Peyrache et Kindy irrecevables et a retenu la proposition de l’actionnaire chinois lequel a déposé 300 000 € à l’administrateur judiciaire pour, dans un premier temps, régler le passif. Lex-ancien-nouveau-actionnaire a même indiqué au tribunal avoir négocié avec des sites marchands de tout premier ordre en Chine.

Enfin, le luxe à la française que représente Gerbe va pouvoir réveiller les envies des ladies avides des produits made in France.

Sans le retour de M. Yang, Gerbe, disons-le clairement disparaissait. Les offres de Peyrache et Kindy ne présentaient que très peu de garanties, selon un proche du dossier. Jean-Claude Lagrange, vice-président à la Région, chargé de l’économie évoque même que « Kindy ne conservait aucun employé, arrêtait la production pendant six mois dans l’espoir de trouver un nouveau local ».

L’immobilier a été un problème (plus adapté, loyer trop cher) et « va le rester » rappelle toutefois Jean-Claude Lagrange. « La communauté urbaine a travaillé sur des plateformes aménagées pour accueillir Gerbe » mentionne également le conseiller communautaire. « Mais à ce jour, je ne connais pas la stratégie du Chinois ».

De toute évidence, le groupe Chogqing Tianci Hot Spring a l’intention de poursuivre et développer la production Gerbe. Et n’a-t-il pas dans ses cartons le projet d’un nouvel atelier de fabrication sur la Bassin minier ?

A suivre.

Jean Bernard

6 commentaires

  1. Monsieur PHILIBERT supris !!!
    Moi pas !!
    Heureusement que des personnes extérieures à la commune de Saint VALLIER et je me permets de remercier :Le Directeur de l entreprise GERBE, Madame JARROT egalementMonsieur LAGRANGE pour leurs investissements et avoir sauver des emplois
    Tout mon soutien aux salaries
    Encore une fois Mr PHILIBERT raconte des sornettes et ne fait rien

    • Mais vous parcontre derrière un ordinateur vous l’avez grande ouverte quand on ne sait pas on se tait igniard de bas de quartier comme si Mr Philibert ne portait pas d’attention à se dossier de voir deux cruches comme Garot et lonak se bouffer la laine sur de dos c’est hilarant..mais se sont pas elles qui ont bataillés avec les chinois que l’on se de dise quitte à déplaire.bref la droite syndiquée me fait légèrement rire des genoux elle ne fait pas sa parade au Creusot? Pauvre de vous vous êtes à l’image de se torchon . Mr stupeur que faites vous encore derrière votre écran sortez négociez et ouvrez la si un jour cela vous le permet…blablablabla vide, néant, creux.

    • Heuuu désolé je comprends pas tout dans vos écrit, il faut se relire avant de poster

  2. Stupeur,
    Vous aussi vous en racontez des sornettes et des belles car Madame Jarrot et Mr Lagrange n’ont rien de chez rien à voir la dedans.
    Ce sont Messieurs Arnaud Montebourg et Alain Philibert qui ont travaillé de consort sur ce dossier depuis fin février début mars. alors de grâce arrêtez de raconter n’importe quoi car ça devient fatigant.

  3. Olivier Perrault

    Aucunes des deux ne portent du Gerbe, mais de la sous marque de Leclerc à l’image de leur politique.elle pense faire quoi sur Gerbe laissez ceux qui connaissent le dossier sur Montceau Gerbe n’a rien a y faire Mme Jarrot trouvez vous quelques choses a innover dans votre ville.
    Et Mme lonak laissez gérer ceux qui s’y connaissent et trouvez vous une occupation « du théâtre « vous aiderait a peut être être plus crédible pendant vos élocutions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *