La CGT vole au secours de Gerbe et s’adresse une seconde fois à Emmanuel Macron

 

Nous publions le texte signé par Robert Wattebled Secrétaire Général de l’Union Locale CGT du Bassin Montcellien qui a été adressé sous forme de courriel à Monsieur Emmanuel Macron le 11 Mai 2020 avec copie à Madame Brigitte Macron.    

« Nous attendons un signal concret,

Gerbe doit vivre ! »

Le Tribunal de commerce de Chalon sur Saône a fixé au 14 Mai la date limite de réception d’un éventuel repreneur. Sans attendre, l’Union Locale CGT s’est adressée une nouvelle fois à Emmanuelle Macron pour qu’il intervienne et envoi sur le bassin
montcellien un signal concret.
Le courriel est reproduit ci-dessous. Copie a été adressée à Madame Brigitte Macron.

« Monsieur le Président de la République,
En date du 13 avril dernier, nous vous adressions un courriel de détresse concernant l’entreprise Gerbe sise à SaintVallier en Saône et Loire et que, par ailleurs, vous connaissez très bien.
L’entreprise Gerbe a été sélectionnée ambassadrice de la Saône et Loire lors de l’exposition du « fabriqué en France » le week-end des 18 et 19 janvier 2020 au Palais de l’Élysée.
L’appel de détresse que nous vous avions adressé Monsieur le Président avait un caractère d’urgence et malgré le fait que nous n’ayons pas eu de retour, nous renouvelons cet appel.
Celui-ci est à rapprocher de la date du 14 mai, date fixée par le Tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône pour y recevoir un éventuel repreneur. Faute de quoi, des dizaines de salarié-e-s iront grossir le rang des demandeurs d’emploi sur ce Bassin Montcellien qui n’en a pas vraiment besoin.
La puissance publique que vous dirigez a le pouvoir de bousculer à défaut de les sensibiliser, les réseaux professionnels pour permettre à notre pays de conserver le savoir faire de cette entreprise centenaire.
La pandémie Covid-19 que nous vivons en ce moment, a mis en avant la nécessité de la relocalisation de nos industries. Mais dans le même temps, n’est-il pas de la responsabilité d’un pays comme la France de tout faire pour conserver ses industries aux savoirs-faire mondialement reconnus ?
Monsieur le Président, l’entreprise Gerbe a derrière elle une longue histoire d’innovations, votre élection vous a, pour la durée de votre mandat, mis en responsabilité de faire primer l’intérêt général. Plus encore dans la situation de crise sanitaire que connaît la France et le monde dans son ensemble, la préservation de nos industries doit passer avant celle des profits.
Recevez, Monsieur le Président de la République, nos respectueuses salutations.

Robert Wattebled
Secrétaire Général
de l’Union Locale CGT
du Bassin Montcellien »

2 commentaires

  1. Ça pour voler elle vole la CGT je dirais même elle plane.

  2. Ouf, 2 courriers ont été envoyés ….. nous voila rassuré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *