Loi pour l’école – Plus mieux bien pour le député

Rémy REBEYROTTE

Député de Saône-et-Loire

POUR RETABLIR LA VERITE…

Sur la Loi pour l’Ecole de la Confiance portée

par le Ministre Jean-Michel BLANQUER

Photo illustration.


C’est une réforme qui d’abord renforce la justice sociale : inscription dans la durée du dédoublement des classes de CP-CE1 pour l’acquisition des savoirs fondamentaux, instruction obligatoire à 3 ans, obligation d’emploi ou de formation de 16 à 18 ans, simplification de l’obtention des bourses au lycée, pré recrutement avec accompagnement et soutien social des professeurs, renforcement de la médecine scolaire dès 3 ans, lutte renforcée contre le harcèlement, …

C’est une réforme pour plus d’équité et d’innovation territoriale : renforcement de l’accueil des élèves en situation de handicap, possibilité sur la base du volontariat d’ouvrir des établissements publics des savoirs fondamentaux pour améliorer le lien entre primaires et collèges, ouverture d’établissements publics locaux d’enseignement international, …

C’est une réforme pour élever le niveau général : plus grande liberté d’expérimentation pédagogique, création du Conseil d’Evaluation de l’Ecole, renforcement de la formation initiale et continue des professeurs et meilleur accompagnement et soutien, …

La Loi rappelle le principe de respect de l’enseignant et son devoir de neutralité, comme pour tout agent de la fonction publique. Elle renforce la promotion et la reconnaissance de l’enseignant. Elle renforce l’enseignement dès la maternelle en maintenant et en créant des postes et s’engage à soutenir et accompagner les communes dans l’investissement scolaire. Elle renforce l’école inclusive avec des AVS mieux formées et plus stables. Elle encourage le lien entre primaires et collèges pour faciliter, sur la base du volontariat, le passage sans rupture. Elle facilitera le travail administratif des directeurs d’école, interlocuteurs privilégiés des familles et des Elus, qui pourront davantage se consacrer au projet pédagogique de l’école.

Cette réforme correspond à de nombreuses demandes attendues depuis des années par la communauté éducative pour redonner confiance en l’institution scolaire, confiance entre acteurs de l’école.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *