La parti communiste français voit rouge

Hausse des prix des carburants: halte au racket !

Communiqué – La hausse massive des prix des carburants crée une colère légitime chez une majorité de concitoyens. En effet, nous sommes tous touchés, quels que soient nos  revenus. Dans le bassin montcellien, comme dans les zones rurales proches, pour ceux disposant de petits revenus qui n’ont pas d’autres choix, pas d’autre alternative que de prendre leur voiture pour aller travailler, se former, se soigner, ces hausses représentent une perte lourde de pouvoir d’achat. Les communistes militent de longue date pour une fiscalité écologique socialement juste. Il faut réduire massivement la production de gaz à effet de serre, et évidemment celles émises par les véhicules particuliers.

La hausse indifférenciée des prix des carburants n’est pas la bonne méthode : elle frappe le pouvoir d’achat des plus pauvres, pendant que les plus riches gardent leurs « droits de polluer ». Sous couvert de fiscalité écologique, le gouvernement ne fait qu’essayer de combler en partie le trou qu’il a creusé dans les caisses de l’État avec ses cadeaux aux plus riches et aux entreprises. Une politique pour une automobile plus vertueuse, oui. Mais qui doit être conjuguée avec des investissements massifs pour les déplacements en transports publics et à vélo : c’est l’avenir des déplacements dans notre pays. Il est insupportable de voir le gouvernement se cacher derrière ses excuses écologiques quand, en même temps, il crée les conditions de la destruction de la SNCF et s’apprête à livrer le réseau ferré français aux investisseurs internationaux.

La bataille écologique doit passer par la mise en place d’un grand service public des transports, avec le développement des trains, du ferroutage, des transports en commun, des solutions multimodales et l’accessibilité pour tous. Les communistes proposent que l’impôt soit justement réparti. Ce sont les plus riches qui doivent payer ! C’est pourquoi il faut rétablir l’impôt sur la fortune et baisser la CSG et la TVA qui sont les impôts les plus injustes. Il faut également augmenter fortement les salaires qui stagnent depuis trop longtemps en portant le SMIC à 1600 € nets tout de suite, et en augmentant tous les salaires dans la même proportion.

  1. Les communistes font quatre propositions alternatives : 1) taxer le kérosène, parce qu’il n’y a pas de raison de taxer les automobilistes et de ne pas taxer ceux qui prennent l’avion et qui ont souvent des revenus beaucoup plus important. 2) taxer les compagnies pétrolières : Total c’est 10 milliards d’euros de profits par an. 3) un moratoire sur la fermeture des petites lignes, parce que en ce moment ce sont 9000 km de petites lignes de train qui sont menacés. 4) Une TVA à 5,5 % sur les transports en communs et les voitures propres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *