Industrie – Un ciel noir plane au-dessus de Gerbe et Eolane

Le coronavirus ne doit pas nous faire oublier l’actualité économique et, en particulier, les difficultés rencontrées par certaines entreprises du Bassin minier où il est question de suppressions d’emplois, voire carrément de fermetures.

Ce jeudi 14 mai 2020, la manufacture Gerbe à Saint-Vallier va peut-être savoir si un repreneur s’est manifesté suite à la mise en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône le 2 avril dernier.

L’arrivée d’un repreneur serait évidemment une très bonne nouvelle pour cette entreprise au savoir-faire indéniable dans le collant. Mais qui, aujourd’hui, en pleine crise sanitaire, a la capacité financière pour sauver Gerbe de la liquidation et de la mise sur la touche d’une cinquantaine d’emplois ?

Un délai supplémentaire serait le bienvenu. Gerbe l’un des fleurons textiles de Bourgogne – Franche-Comté mérite une attention toute particulière.

Autre cas de figure, Eolane dont la direction nationale, tient à se séparer du site montcellien. Là encore, ce sont quatre-vingts emplois qui sont menacés.

Ce jeudi matin à la zone Sainte Elisabeth à Montceau, doit se tenir, à la demande du personnel, un conseil social économique extraordinaire en présence de la direction et logiquement, de l’inspecteur du travail. « La situation reste tendue et l’avenir incertain » rappelle Alain Schleich, le représentant du personnel.

Reste encore l’avenir plus qu’incertain de Konecranes à Saint-Vallier.

Des situations très préoccupantes qui devraient très vite connaître des avancées et peut-être même des rebondissements.

Jean Bernard

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *