Retour à l’école – Les cars Girardot en mode « coronavirus »

C’est la rentrée également pour les transports scolaires et, sur l’agglomération de la communauté urbaine, les cars Girardot reprennent la route dès ce matin.

Certes, ce retour à l’école en ce jeudi 14 mai 2020, ne concerne que le primaire puisque les collèges ne reprendront sans doute qu’au mois de juin (à voir) et les lycées probablement pas avant la rentrée en septembre prochain.

Toujours est-il qu’à Saint-Vallier, l’un des centres Girardot, Pascal Ducroux, le responsable, apportait la touche finale dans l’aménagement des bus.

Et cette fois-ci, on ne rigole pas avec le protocole sanitaire en vigueur dans les transports, scolaires ou pas. D’abord pour les enfants de 11 ans et plus, le port du masque est obligatoire et il n’y aura pas de passe-droit :  pas de masque, pas de car. L’accès au véhicule se fera obligatoire par la porte arrière.

A l’intérieur du bus, une place sur deux est condamnée, une affiche collée au dossier ne laisse planer aucun doute. « Nous serons donc à 50% du remplissage » précise Pascal Ducroux. La distanciation sociale ne peut être remise en cause, sachant qu’à l’école, elle sera elle aussi appliquée. Aucun contact entre les enfants, c’est aucun contact.

Une petite reprise en attendant le retour des collégiens

Comme dans le métro, le bus scolaire sera désinfecté après chaque utilisation. Le chauffeur équipé d’un masque _ fabriqué par la société Gauthier (les chemises) à Chalon-sur-Saône _ dispose d’ailleurs d’un kit covid-19 composé de gel hydroalcoolique et d’une recharge, d’un désinfectant et de papiers jetables pour nettoyer toutes les parties touchées par les enfants y compris le tableau de bord et d’un produit que le chauffeur pulvérise sur les dossiers. Le moindre petit virus n’y résistera pas.

Même les enfants disposeront de gel hydroalcoolique avec des flacons suspendus au-dessus de leurs têtes.

Sur l’ensemble du territoire de la communauté urbaine Creusot Montceau, ce sont 23 cars qui vont reprendre du service. « Tout s’est arrêté le vendredi 13 mars dernier » rappelle Pascal Ducroux. Un vendredi 13, vraiment pas de chance.

Quant à l’activité  tourisme, « elle est totalement à l’arrêt », ajoute-t-il.

Ce jeudi matin, à 7h15, les chauffeurs vont remettre le contact même si les écoliers ne sont pas nombreux à reprendre et encore moins à utiliser le transport scolaire. Mais « c’est un service public » rappelle le responsable du site Girardot à Saint-Vallier.

Moteur !

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *