Idée cadeau – Il était une soie… la boîte à désir

Après la Ferrari 812 GTS spider et sa gueule de fauve au prix extravagant, il fallait bien revenir les pieds sur terre. Quand bien même les idées cadeaux ne manquent pas, certains sont plus raffinés que d’autres voire même un peu coquins. L’un n’empêche pas l’autre. Ce qui n’est pas pour déplaire aux messieurs surtout quand il s’agit de lingerie. De la lingerie Aubade que seule la boutique Il était une soie, au 26 rue Carnot à Montceau-les-Mines, propose.

Pour ces fêtes de fin d’année, Aubade a eu l’idée lumineuse ce soumettre aux hommes _ à moins que madame ne veuille se faire plaisir elle-même _ la boîte à désir. Des dessous aux charmes aussi félins qu’un Cheval cabré dont les lignes épousent parfaitement les courbes, où la splendeur surprend par ses formes sculpturales, où le désir d’offrir forge une preuve d’amour.

La boîte à désir se conjugue à toutes les formes, la culotte coquine, ensemble perle, open up, body belle de nuit, des modèles qui trouvent refuge dans un coffret discret à glisser sans impertinence sous le sapin. Avec des prix de 89 à 99 €.

Il était une soie… la boîte à désir ou le plaisir imaginé s’appelle désir. En philosophie, le désir est irrationnel et irraisonné, chez Aubade, il est un sujet de possession qui procure du désir donc du plaisir.

N’ayez crainte, Claudine saura vous conseiller sans prétention philosophique. Ouvert aux heures habituelles, également dimanche après-midi et lundi, matin et après-midi. Selon vos désirs.

Jean Bernard

Un commentaire :

  1. A Noël on offre aux enfants de beaux albums de gentils animaux , et on essaie de faire rêver petits et grands . Mais les Montcelliens ne sont plus , en majorité , à la maternelle , et si un certain nombre sont retraités croyez bien que la plupart ne sont pas nécessairement « gagas ». Ils savent lire et leurs centres d’intérêt ouvrent une large palette .
    Pourquoi ne conserver dans les archives de l’Informateur que les infos insipides qu’on lit une fois , et faire disparaître , parfois dès le lendemain , celles qui ont retenu l’attention des lecteurs et suscité des débats apportant parfois des références intéressantes , y compris des liens de vidéo , qu’on souhaiterait pouvoir retrouver pendant quelques jours ? Franchement dommage !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.