Blanzy – Subvention à la baisse pour les Amis de Zakopane, le conseil municipal a tranché

Henri Ratajczak, président des Amis de Zakopane, vient de faire une croix sur 1000 €.

De chez lui, même s’il a fait un petit coucou en visio en ouverture du conseil municipal jeudi soir, le maire, Hervé Mazurek, peut être rassuré. Sa première adjointe, Isabelle Demange a parfaitement mené les débats avec une autorité très consensuel. Une main de fer dans un gant de velours.

Il lui a fallu du doigté quand est arrivée la délibération sur l’attribution  exceptionnelle d’une subvention de 3500 € à l’association Les Amis de Zakopane dans le cadre de ses quarante ans d’existence, un anniversaire fêté par un concert à Montceau et, le lendemain, à l’EVA à Blanzy en octobre dernier.

Sans « vouloir faire ma mégère en l’absence du maire », précise-t-elle, Frédérique Lemoine est la première à trouver cette subvention de 3500 € « trop importante, elle me paraît énorme. La période est difficile, ce n’est pas le moment de jeter l’argent ».

Elle est suivie par Jean-Marc Frizot qui n’a pas mémoire que la ville a pu accorder une telle somme, « surtout pour combler un déficit » indique-t-il. « Il n’a jamais été question de combler le déficit des 40 ans des Amis de Zakopane » rappelle Isabelle Demange. A l’origine, la demande de subvention était bien supérieure, mais avec la conjoncture, les recettes au concert et au repas ont été inférieures aux prévisions. Donc avant même l’anniversaire, la subvention se montait à 3500 €.

« Alors, combien la subvention ? » interroge la première adjointe.

« 2000 € » lâche Frédérique Lemoine alors que Christian Grand, à son tour, s’interroge aussi sur le montant élevé.

« Je vous fait une proposition à 2500 € » annonce Isabelle Demange.

« C’est déjà mieux » concède Frédérique Lemoine.

La vidéo-protection inquiète Jean-Marc Frizot

Intervient alors Eric Meny. « Il serait opportun de réfléchir sur ce qui est juste et pertinent avec les subventions aux associations qui devraient proposer des projets objectifs pour définir les montants ».

Cette baisse de 1000 € au détriment des Amis de Zakopane provoque six abstentions dans les rangs des conseillers, Roger Montel, Eric Meny, Alexandre Laurent,  Magali Soufflet-Oudin, Sophie Clément-Montaron et André Papillon, qui énervé, déclare, « dans ces conditions comment voulez-vous recruter des bénévoles ! Savez vous au moins tout ce que fait cette association ? »

Autre point d’achoppement, la proposition d’engager un partenariat afin de synchroniser le fonctionnement de la vidéo-protection à l’échelle des 4 communes du bassin minier via le Centre de Supervision Urbain. Il s’agit de faire converger sur Montceau des images de l’ensemble des caméras couvrant la voie publique. Des images qui, d’ici mars prochain, seront directement envoyées au centre de supervision à Mâcon, toujours via Montceau.

Jean-Marc Frizot est inquiet. « Ce projet me chiffonne. Déjà, je n’ai jamais vu une caméra me protéger, c’est de la vidéo surveillance ». Elles n’ont pas empêché les 86 morts à Nice au 14 juillet 2016, « malgré leur nombre, 3000 ». Il ajoute, « la sécurité est une compétence de l’Etat. La convention, je ne la trouve pas terrible ». Une question le turlupine, « qui, à Montceau aura accès aux images ? C’est notre vie privée à tous même si je n’ai rien à cacher ».

Pour le rassurer, Isabelle Demange lui explique que « les images ne seront vues que par les policiers, la confidentialité est garantie. Dans ce dispositif, il faudra installer d’autres caméras que les nôtres au nombre de 33 dont ils ne pourront pas capter les images ».

Jean Bernard

11 commentaires :

  1. Bravo monsieur Papillon bien parlé

  2. subventions= argent pris dans la poche des uns pour satisfaire les loisirs d’autres- en ces temps difficiles avec un pouvoir d’achat qui à encore reculé de 0.5% pour les petits revenu , les assos devraient apprendre à gagner eux même leurs dépenses , seules celles qui représentent un intérêt large( sport, culture, entraide par exemple) devraient en bénéficier! mais c’est pas bon pour l’électorat!!!! que ceux qui ne profitent de rien mais paient donnent leurs avis! (‘ça donnera un sens au mot « participatif » tant employé!)

    • Pour aller plus loin, il se pourrait même que ce soient ceux-là même qui encouragent la privatisation, la réussite individuelle au mérite, l’entreprenariat, etc….. sont finalement bien contents de compter sur des subventions publiques. (Pas systématiquement, je ne généralise pas)
      Oui, il est temps de les utiliser à bon escient et arrêter de financer des fêtes, des petits fours, des repas dansants, des projections de vacances, des loisirs….. entre-soi et si on n’en a pas les moyens. Tout cela ne devrait concerner que l’argent privé, donc dûment gagné en sus.
      Sport, culture (réflexive) (la partie qui permet de mieux connaître la culture polonaise est par exemple fondamentale, et cela est bien fait par les groupes folkloriques), sciences (compris histoire et politique : par exemple exposer, faire des conférences sur l’histoire de la Pologne et ses différents régimes politiques, ses liens avec la France, les origines et évolutions de sa langue, etc…), écologie (parler de l’omniprésence du charbon en Pologne), philosophie et entraide doivent être effectivement prioritaires dans un monde en perpétuelle crise. Souvenons-nous du Titanic. Continuer à faire jouer l’orchestre ne permet pas d’éviter l’obstacle, bien au contraire. Il est temps de conditionner l’argent versé en regardant ce que chacun en fait, le droit de regard sur ce qui est fait de son propre argent (nos impôts) est la moindre des choses.
      Je ne donne qu’un avis général, aucune méprise, sans doute les Amis de Zakopane font un travail culturel et historique exemplaire, ce dont je ne suis pas en mesure de juger pour le moment.

  3. Avec tous les bénéfices que cette association fait en organisant de nombreux lotos en son nom et au nom d’autres associations il faut que ce soit les contribuables de Blanzy qui renflouent le déficit d’une manifestation ?? Impensable !!

  4. Je n en dis pas plus il y’a bénévole et bénévole et bénévolat …..qui rapporte .mais il excite des petites associations qui ont bien du mérite et dont on parle pas ou si peu.pas de buée sur les lunettes il faut voir clair quand même.

  5. https://fr.wikipedia.org/wiki/Zakopane

    Zakopane, c’est un peu le Chamonix polonais …….

  6. Dans cette association gourmande il y a des bénévoles aux multiples casquettes, bénévoles dans d’autres associations mais pas les plus petites, car ces bénévoles là ne seraient pas suffisamment « vu(e)s ». Et il y a bénévoles et bénévoles !!

    Quand à ceci :
    « Pour le rassurer, Isabelle Demange lui explique que « les images ne seront vues que par les policiers, la confidentialité est garantie. Dans ce dispositif, il faudra installer d’autres caméras que les nôtres au nombre de 33 dont ils ne pourront pas capter les images ».

    On dirait une instit qui apprend à un môme une leçon qu’elle a elle même bien retenue !! Impensable !!

    Madame Demange ne fait que confirmer que nous sommes bientôt à Noël et qu’à Papa Noël elle y croit dur comme fer, on lui ferait avaler des couleuvres.

    Monsieur Jean-Marc Frizot merci de rester lucide et réaliste, vous avez raison d’être inquiet, pour les générations futures ne bâtissons pas un monde de « ptits chinois ».

  7. Certains soi disants bénévoles ne veulent sûrement pas quitter l association d autres l on quitter pas d eux mêmes comme les politiques pas de vague………

  8. Cette légère baisse de subventions est elle enfin le signe que les collectivités vont se pencher sur la façon de redistribuer l’argent public ? En cette période de « Magie de Noël », j’ai envie d’y croire !
    Merci aux conseillers qui ont eu le courage de re questionner ces décisions.

  9. L’association verse t’elle des rémunérations, ou bien des remboursements de frais significatifs ?

    Les comptes des associations sont publics ….. ceux qui se posent des questions peuvent se pencher dessus et cela répondra à leurs interrogations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.