Gourdon – Marc Répy est le nouveau maire

L’ex-premier adjoint de Jacqueline Ackermann dirige désormais Gourdon entouré de quatre adjoints, Nicolas Marillonnet, Odette Malot, Denis Berthelon et Marie-Laure Soares.

C’est avec un conseil municipal au grand complet, quinze membres dont les deux derniers élus dimanche dernier, Angéline Gonin et Jean-Luc Bathiard que, sans surprises, Marc Répy _ seul candidat _ a été élu maire de Gourdon, vendredi soir. Il succède à Jacqueline Ackermann, décédée en novembre dernier.

Une ambiance quelque peu pesante a régné tout au long de ce conseil. Car comment, à cet instant, ne pas avoir une pensée émue, comment ne pas imaginer qu’ici même, Jacqueline Ackermann a marqué les esprits, donné l’impulsion à son équipe pour conduire la politique communale. Toutes et tous se sont souvenus d’un temps pas si lointain où ils apercevaient la silhouette de Jacqueline dans cette mairie à la lumière tamisée, presque apaisante.

Dehors une neige immaculée recouvrait le village comme pour indiquer un nouveau départ, celui d’une équipe avec désormais un nouveau maire. Avec 14 voix et un bulletin blanc, Marc Répy est resté très sobre après son élection: « Je ne vais pas faire de l’Ackermann mais du Marc Répy pour qu’on finisse ce mandat avec une pensée pour elle ».

Jacqueline Ackermann s’était entourée de quatre adjoints, Marc Répy après consultation des conseillers, repartait sur la même base en raison de la charge de travail.

Qui pour succéder à Marc Répy, aujourd’hui maire mais premier adjoint auparavant? Deux candidats se manifestèrent, Luc Dupaquier et Nicolas Marillonnet. Ce dernier l’emportait avec 9 voix contre 4, 1 voix pour Mathieu Gillot et 1 vote blanc.

Toujours après un tour de scrutin, les 2e, 3e et 4e adjoints furent élus et surtout reconduits dans leur fonction, respectivement Odette Malot, Denis Berthelon et Marie-Laure Soares.

A noter toutefois que d’autres noms, ceux de Mathieu Gillot en particulier, Franck David et Christine Monneret sortirent de l’urne. Un premier signe de fragilité de la cohésion si chère à Jacqueline Ackermann?

Ultime point à débattre, les indemnités! 1037.91€ pour le maire et 276.22€ pour les adjoints selon l’indice en vigueur.

Prochain conseil municipal, après les vacances.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *