Gilets jaunes – Retrouver l’esprit du 17 novembre

Le mouvement populaire s’essouffle. C’est un doux euphémisme. Au Magny comme ailleurs, les gilets jaunes connaissent un coup de mou. Quand, aux première assemblées générales on comptait dans les 400 participants à la salle des fêtes du Magny, mercredi ils étaient à peine une centaine, même bien en-dessous pour être plus précis.

Certes le mouvement perdure. Au Magny les rassemblements du samedi se sont peu à peu étiolés. Trois mois après, les « anciens » disent déjà, « c’était mieux avant ». Croisée ce jeudi matin, une ex-gilet jaune reconnaissait: « j’aimais venir au Magny, j’avais hâte d’être à samedi mais aujourd’hui l’ambiance n’est plus la même alors j’ai laissé tomber ».

Combien sont-ils à partager ce sentiment ? Un bon millier, probablement. Voire beaucoup plus.

Chez les gilets du Magny on n’est pas nés de la dernière pluie et quand bien même les rassemblements à Mâcon et à Chalon-sur-Saône laissent croire que le mouvement est toujours debout, entre temps, le Magny, pourtant place forte, a perdu de sa superbe, alors le temps est venu de redorer la blason.

Un premier week-end pour amorcer,

un second pour repartir comme le 17 novembre.

La reconquête va s’effectuer en deux étapes, sur deux week-ends. Ce samedi 23 février pour commencer avec une concentration sur le camp du Magny. A partir de 10h et jusqu’à midi pour découvrir comment faire des économies, fabriquer sa lessive, son dentifrice. Des petites astuces qui évitent de dépenser de l’argent inutilement.

Le midi, grand casse-croûte avec jambons à la broche. « C’est pour ressouder le groupe et, pour d’autres, de découvrir les gilets jaunes du Magny. Une journée citoyenne, tout simplement » explique-t-on.

Le point fort aura lieu quant à lui le samedi 2 mars 2019. Toujours à Montceau-les-Mines. « Ce sera une journée festive avec feux d’artifice, soupe à l’oignon. Ce 2 mars, la population comme le 17 novembre 2018, va se rallier à nous » affirme Fanny.

Repartir comme le 17 novembre, redonner au mouvement populaire toute son ampleur, toute sa véhémence. Car depuis janvier, la population même si elle porte encore un certain intérêt aux gilets jaunes, elle les regarde de loin. Son regard a changé.

Les gilets jaunes, même au Magny, sont à la recherche d’un second souffle avant de perdre pied et ne plus trouver aucun appui.

Jean Bernard

C’était le 17 novembre 2018, l’acte I du mouvement populaire des gilets jaunes.

11 commentaires

  1. on va se croire à la fête de l’huma!!!pour changer une equipe qui perd, faut tout changer!!même le gilet à l’image détériorée!

    • Vous, c’est votre cerveau qui est détérioré. Et au passage, si seulement ça pouvait être une fête de l’huma, au moins il y aurait de l’ambiance !

  2. Où se trouve le Mangy ?

  3. GJ du magny vous croyez que faire une kermesse cela va renouer les troupes et bien NON , allez sur tweeter et regarder se que font les autres gilets jaunes de France (blocage de raffinerie , d’axe routiers etc……) vous nettes plus capables de bloquer la RCEA , 10 policiers vous font peur et de plus se sont ceux qui parlent le plus aux A G qui en font le moins le samedi . GJ DU MAGNY MONTER A DIJON CELA SERAS PLUS BÉNÉFIQUE POUR VOUS ET VOUS PASSEREZ UNE BONNE JOURNÉE

    • Nettes ??
      Il est normal qu’un mouvement qui dure aussi longtemps s’essouffle. Cette initiative de retrouver l’esprit du 17/11 est excellente, car il ne faut pas oublié pourquoi les GJ se battent : coût de la vie, salaires ou revenus décents, emploi, environnement, santé, et surtout pour un profond changement de la vie politique afin d’aller vers une réelle démocratie.
      Il faut donc revenir aux doléances et les affirmer encore plus fort.
      En bref : il ne faut rien lâcher, il faut s’allier à ceux qui nous ressemblent et il faut continuer d’avancer.

  4. On aura tout vu et entendu… les voilà conseillers familiaux!!! Et organisateurs de fiestas aussi. ….

  5. ils sont toujours la ? rien d’autres a faire ? sur les photos il y a la grande foule ,mais c’est vrai ce sont les vacances et beaucoup sont partis à la montagne , a les veinards , et j’espere qu’à leur retours ils seront bloqués par des gilets jaunes

  6. C’est bien qu’ils tentent des actions plus conviviales et rassembleuses, mais c’est dommage que ça ne vienne que maintenant …

  7. les anti gj sont des personnes formidable , ils critiquent mais ils n’ arrivent pas a se passer de nous. Continuer avec vos commentaires vous nous faite de la pub.

    • ce qui est formidable c’est de constater les mensonges que disent les gilets jaunes…..pas politisés….mais demandent le départ de macron par ex.….on peut les remercier car grace à eux les casseurs se défoulent chaque samedi. je dis haut et fort STOP

  8. le17novemvreyavaitniCGTniPCF

    qui finance cette fiesta avec les subventions issues de l ‘argent du contribuable ? le PCF ou la CGT ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *