Gilets jaunes – Placé en garde à vue pour outrage à agent

Ce fut une mêlée avec d’un côté les forces de l’ordre, de l’autre les gilets jaunes, cet après-midi aux abord de l’ancien camp du Magny. Du gaz lacrymogène pour disperser les manifestants et deux arrestations au sein des gilets jaunes. Si l’un d’eux a été relâché peu de temps après, le second a été conduit au commissariat de police de Montceau où il a été placé en garde à vue pour outrage à agent de la force publique.

Il devrait être déféré demain (jeudi) au tribunal à Chalon-sur-Saône.

Dans la foulée, la grande majorité des gilets jaunes se sont ensuite rendus au centre-ville pour un sitting devant l’hôtel de ville avant de gagner l’hôtel de police et réclamer la libération de leur camarade. Avant de se séparer, ils ont entonné la Marseillaise puis On ne lâche rien.

Un 1er mai animé pour les gilets jaunes du Magny. La crêpe party a tourné au gaz lacrimo.

J.B.

Un commentaire

  1. Après ça comment croire sur parole que tout ce passera bien le 29 et 30 juin..
    Ces personnes sont sans parole et incontrôlables !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *