Galipote – De la légende au plaisir d’être ensemble

La Galipote est en pleine actualité, notamment à Saint-Vallier. Mythe ou réalité ?

On en parle, on en a parlé de la Galipote même si c’est celle de l’Abreuv’art, voyons d’un peu plus près cette fameuse figure mythique.

D’un côté il y a le souvenir de la bête maléfique que des farceurs dans le Bassin minier avaient fait revivre à Saint-Vallier en traînant de grosses chaînes sur le sol pour effrayer les habitants.

D’un autre côté il y a la déclinaison fustigeant les comportements humains : « courir la galipote » signifiant courir le guilledou, la prétentaine. Ou parfois dépenser sans mesure surtout en courant le guilledou.

Cela allait même plus loin, courir la galipote voulait dire être ensorcelé, « aller au sabbat sur un manche à balai ».

On en a fait un objet littéraire mais aussi social en lui attachant des quêtes sportives ou culturelles (nuits des Galipotes, courses souvent nocturnes, randonnées, etc.).

Il a là une extension inconsciente de la nécessité de courses effrénées pour échapper au loup garou. Certains étymologistes lient Galipote, galipette et galoper.

Cela a donné des œuvres immortelles quoique très peu connues actuellement comme la « Nicole Bridouïon ou la Galipote de Saint-Sarni »  une chanson en sept couplets, écrite par René Guyon.  

On dit qu’alle é in’ gueul’ de loup

Qu’heurle en tot temps fémine

Des dents qu’y èllent jusque dans l’cou

I grand j’ècin d’vormine

Qu’dans lè téte, elle é deux uillots

Qu’éberlutant k’ment deux fellots

Saint-Piotot

Yot in’ béte phèrèmine

L’intégrale est pieusement conservée au musée de la Tour à Saint-Sernin-du-Bois.

René Guyon était originaire du hameau des Gautherons (Saint-Sernin-du-Bois à l’époque). C’était le grand-père du peintre monticinois René Guyon.

La Galipote un lien vers le passé ou un concept moderne ? Au Canada, Québec elle à encore une grosse importance et dans la littérature et dans le langage courant.

Gilles DESNOIX

Un commentaire

  1. Un très bel article super sympa merci !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *