Départementales 2021 – Jean-Yves Vernochet pousse son coup de gueule

Il n’est peut-être pas candidat à sa succession au département _ « j’ai souhaité passer la main après deux mandats » explique-t-il _ mais il porte un regard très inquisiteur sur des candidatures aussi improbables qu’inexplicables sur le canton de Blanzy.

Le maire de Montchanin, Jean-Yves Vernochet soutient sans retenue la liste conduite par le binôme Edith Calderon et Jean-Marc Frizot. En revanche, il  s’interroge sur la présence de Sabrina De Araujo qui, aux municipales à Montchanin s’est présentée sur la liste de Frédéric Marascia qui soutient André Accary (président du département) et, aujourd’hui, « est aux côtés de Jean-Claude Hamon, une liste d’extrême gauche ».

Quant à la présence de la conseillère municipale de sa majorité, Rachel Baschinski, aujourd’hui dans le camp d’Alain Ballot qui soutient la majorité d’André Accary au département, « je lui ai demandé de démissionner, elle ne fait plus partie de notre groupe de la majorité au conseil municipal » fait savoir Jean-Yves Vernochet.

Son analyse ne s’arrête pas là. « Mais il ne sait plus il habite » lance-t-il quand il parle de Dominique Lotte (élu de gauche),  maire de Gueugnon et président de la Communauté de Communes entre Arroux Loire et Somme qui veut avec trois autres cantons, dont Blanzy avec Alain Ballot, former le groupe Saône-et-Loire Unie pour travailler avec André Accary. « Pourtant l’opposition a soutenu Accary sur le centre départemental de santé », rappelle le maire de Montchanin. Une opposition constructive.

Alors voir Dominique Lotte, notamment, pactiser avec Accary, lui reste en travers de la gorge.

Jean Bernard

 

 

Un commentaire

  1. Jean-Yves Vernochet est complétement dépassé c’est grand temps qu »il parte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *