Déconfinement – Régis Gateau entrevoit le bout du tunnel

Depuis le 16 mars dernier, comme tous les artistes, chanteurs, musiciens, comédiens, l’activité est à l’arrêt. Et quand bien même les théâtres ont l’autorisation de rouvrir leurs portes, certains comme l’animateur Régis Gateau sont encore dans l’expectative.

Lui, sa spécialité est d’animer les maisons de retraite et les EHPAD, des endroits encore très surveillés à cause du covid-19, où par conséquent, il est très difficile d’y mettre les pieds.

Certes, les visites aux résidents ont repris avec des tonnes de précautions et même si elles vont être encore assouplies, pas question de prendre des risques inconsidérés avec les personnes âgées. Et pourtant, dans ces établissements, le confinement commence sérieusement à peser sur le moral.

Samedi dernièr, Régis Gateau a enfin renoué avec son public à l’EHPAD de La Capitainerie à Digoin. Pas question de pénétrer à l’intérieur des murs, le spectacle s’est déroulé en extérieur. « Je n’ai même pas pu me changer, alors interpréter du Bourvil en tongs et bermuda avec juste le béret sur la tête, c’est osé. Alors j’ai osé » raconte-t-il.

Les résidents ne lui en ont pas tenu rigueur tellement ils furent heureux de cette intermède musicale. « Ce fut un moment particulier, j’ai bien senti qu’ils étaient en manque de voir enfin autre chose, qu’on leur propose d’égayer leur quotidien. Honnêtement, c’était pesant et de les voir chanter c’était tout autant émouvant. Mais quel beau moment » exprime-t-il.

Bourvil en tongs et après ? S’il est possible d’apporter à nouveau un peu de bonheur à  ces personnes,  » je pense que d’autres maisons de retraite et EHPAD sont capables d’en faire autant » estime Régis Gateau.

Parce que le sous-sol de sa maison à Saint-Romain-sous-Gourdon et ses vidéos sur Facebook ne remplaceront jamais le contact avec le public.

Régis est prêt. Bourvil aussi.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *