CUCM/Nouvel impôt – Une mesure surprise et injuste pour les propriétaires

Petit à petit, le projet de la communauté urbaine Creusot Montceau d’instaurer un impôt sur les propriétés bâties, fait réagir. Charles Landre, conseiller communautaire de l’opposition du Creusot a fait part de son désaccord au cours du débat d’orientation budgétaire. Denis Beaudot, conseiller communautaire de Saint-Vallier, a indiqué qu’il voterait contre au dernier conseil municipal de sa commune. Les communistes sont contre également. Aujourd’hui, c’est au tour de l’UNPI de s’y opposer.

Communiqué – Le nouvel impôt sur la taxe foncière sur les propriétés bâties, qui sera voté le 19 mars prochain par les élus des 34 communes de la CUCM, constitue une mesure surprise et injuste imposée aux propriétaires privés ou bailleurs, sans discernement par la CUCM.
La chambre syndicale des propriétaires UNPI CREUSOT MONTCEAU y est opposée pour les raisons suivantes :
– La revalorisation annuelle de la base locative de la taxe foncière est bien supérieure à l’inflation.
– Même à taux constants, entre 2016 et 2020, la taxe foncière a augmenté pour tous les propriétaires de +7.6 %
– Tous les budgets des communes ne sont pas votés à ce jour et rien ne garantit que certaines communes ne vont pas augmenter leur taux d’imposition.
– Si cette nouvelle taxe était mise en place, elle serait bien sûr censée augmenter au cours des années à venir.
– Les subventions 2020 accordées par l’Etat à la CUCM et aux communes n’ont pas diminué, le nombre d’habitants ayant lui diminué, les ressources de fonctionnement de la CUCM ne sont pas en baisse.
– Il est totalement faux que la suppression de la taxe d’habitation entraine une baisse de ressources pour les collectivités locales.
Nous invitons :
– tous les citoyens propriétaires sur la CUCM à adresser une lettre au maire de leur commune, leur indiquant qu’ils s’opposent à la mise en place de ce nouvel impôt pour les raisons sus-visées et lui demandant de prendre conscience de leur droit de s’opposer à cet impôt inacceptable.
– les élus de la CUCM à s’interroger sur les projets et optimiser la gestion budgétaire de la CUCM plutôt que mettre à contribution les ménages propriétaires privés, les propriétaires bailleurs et les entreprises propriétaires, eux aussi impactés par la crise sanitaire, et enfin cesser de généraliser ce cliché de «propriétaires privilégiés ».
L’UNPI reste à votre disposition pour tous renseignements par mail unpicreusotmontceau@free.fr
Permanence le jeudi après-midi à partir de 15h – 52 rue de martyrs de la libération – 71200 LECREUSOT

2 commentaires

  1. Je viens de lire cet article et je cherche toujours les réactions des représentants Montceliens à la CCM ?
    Il est vrai que le président a été assez adroit pour leurs donner quelques miettes afin de les museler.
    Certains avaient mal vécu les retraits de délégations lors d’un vote sur le budget dans de la précédente
    mandature.
    Car il faut expliquer que plus de délégations signifie plus d’indemnités et pour certaines il s’agit de 500€ mensuel !
    Voilà donc pourquoi les Montceliens sont aphones .
    Vous pensiez êtres bien représentés par ces arrivistes et bien vous voila coucus.
    Donc réfléchissez bien pour toutes les prochaines élections.

  2. Très bien dit ! Il faut s’y opposer et pour ce faire, il faut signer cette pétition contre ce nouvel impôt injuste et inutile : https://www.change.org/p/elus-de-la-cucm-non-%C3%A0-la-cr%C3%A9ation-d-un-imp%C3%B4t-nouveau-par-la-cucm-le-19-mars-2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *