Coumba Ka, un soutien précieux à l’école Saint-Vallier au Sénégal

Malika est une ville du Sénégal en bord de mer. Là-bas, une école privée accueille des enfants sur lesquels un certain tonton Kiki veille comme une mère sur sa progéniture.

Cette école, elle est née d’une farouche volonté de deux Valloiriens, Florence et Amatte Ka. Ils ont créé l’association Coumba Ka. Il y a maintenant dix-huit ans qu’elle a démarré. A l’ouverture de l’école, elle a accueilli 146 élèves, « aujourd’hui elle en compte 856 » précise Florence Pagot-Ka à l’assemblée générale de l’association.

Malika, 40 000 habitants environ et son école qui porte le nom de Cours Saint-Vallier et une association caritative qui grâce aux parrains et marraines, finances les études de certains. Au même moment, tonton Kiki fait sonner le portable. Du Sénégal, sa voix enjouée donne des nouvelles, « Tout marche très très bien » dit-il à l’assemblée.

En 2018, 84.31% des élèves ont obtenu leur certificat d’études, 83% ont réussi le brevet et 50% ont le bas en poche. « Au Sénégal, c’est excellent » indique Florence, la présidente de Coumba Ka.

L’association suit de près les résultats des filleules dont certains depuis ont bien grandi :

Exemples : Moussa a travaillé dans une banque pendant 6 ans, marié, actuellement à la recherche d’un autre poste, Mamy, travaille à l’IPRES (institut de prévoyance retraite du Sénégal),  Seydina est professeur de mathématiques, Bass est responsable salarié d’une petite agence de transfert d’argent, More est devenu percepteur à Dakar…

Aujourd’hui, l’association compte 49 parrainages (66 personnes + association Abreuv’art des Galipotes).

J.B.

Contact : assocoumbaka@yahoo.fr et http://www.coumbaka.e-monsite.com

138 enfants mangent à la cantine.

Un commentaire

  1. Bravo ! Je ne vois pas la mairie de St Vallier dans les parrainages ! Quelqu’un connait les fonds alloués ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *