Coronavirus – Une lente décrue en Bourgogne – Franche-Comté

Le point avec l’ARS (Agence Régionale de Santé). Dès le 11 mai, la vie sociale va progressivement reprendre son cours et le déconfinement entraînera mécaniquement une augmentation des contacts au sein de la société. Il faut donc l’accompagner pour réduire au maximum les risques de contamination. C’est l’affaire de tous !

L’épidémie de Covid-19 poursuit sa lente décrue dans notre région et la pression exercée sur le système de santé diminue progressivement.

On enregistre ce jour 1 000 hospitalisations ( – 11) dans notre région pour des formes graves de COVID-19, dont 106 ( + 1) dans les services de réanimation. 926 décès ( +12) sont recensés en établissements de santé ; 2786 personnes sont sorties d’hospitalisation. Ces données confirment la poursuite de la décrue de l’épidémie dans notre région mais également la nécessaire prudence à respecter par chacun d’entre nous au moment de la phase de déconfinement afin de ne pas compromettre cette tendance encourageante.

La stratégie de déconfinement repose sur deux piliers :

  • le respect strict des gestes barrières et des recommandations sanitaires dans le cadre d’une reprise progressive des activités économiques et sociales,
  • l’instauration d’une stratégie offensive d’identification des cas, de dépistage de leurs contacts et d’isolement des personnes malades.

Cela conduit à :

  • organiser le dépistage de toute personne présentant les symptômes du Covid-19, et de toute personne identifiée comme ayant été en contact rapproché avec une personne contaminée ;
  • mettre en œuvre un dispositif de suivi des personnes dites « contacts » pour identifier le plus rapidement possible les personnes infectées ;
  • engager le plus précocement possible la prise en charge des cas confirmés et des cas contacts identifiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *